L’éditorialiste du groupe Défi, interdit de fonctions, Darlmah Naeck, a été entendu pendant au moins deux heures dans les locaux du Central CID, hier après-midi. Cette convocation fait suite à des dépositions consignées contre des propos jugés séditieux et incitant à la haine raciale publiés dans une des éditions quotidiennes du Défi de la semaine dernière et portant la signature du journaliste.
Darlmah Naeck, qui a retenu les services de Me Ashok Radhakeessoon, s’est évertué à convaincre les enquêteurs de la police qu’il n’avait aucune intention de nuire qui que ce soit en écrivant les propos incriminés. Il affirme avoir déjà présenté ses excuses publiquement. Il a pu rentrer chez lui après son interrogatoire.