À une époque où les petits et les ados passent le plus clair de leur temps avec les écrans tactiles et la télé, la Médiathèque Edouard Maunick, à Bell-Village, a voulu ressusciter leur goût pour les livres. « Tous les jours, on entend parler du danger des tablettes pour les enfants, de l’Internet, de la télé et d’autres écrans. Il faut certes marcher avec la technologie mais il faut en limiter l’usage », estime Nirmala Maruthamutu, responsable de la médiathèque. C’est ainsi qu’a été lancé, depuis février, un abonnement spécial pour les écoles maternelles ainsi que des visites-découvertes pour les petits.
« Le but de cet abonnement spécial pour les écoles maternelles est de promouvoir la lecture dès le plus jeune âge car les adolescents ne viennent plus… Nous sommes la seule institution à proposer de telles activités pour les petits » soutient la responsable de la médiathèque. Cet abonnement permet aux écoles d’emprunter 75 livres pour trois mois. Et, chaque enfant contribue Rs 175 pour un an. « L’abonnement ne peut toutefois se faire qu’à travers l’école. Si les élèves ont terminé la lecture de son livre avant les trois mois, ils peuvent s’échanger les livres entre eux ». Pour Nirmala Maruthamutu, « même si la plupart de la maternelle ne savent pas lire encore, ils peuvent déjà feuilleter les pages. Ce n’est pas un problème. Le fait de seulement toucher le livre, de voir ce qu’il y a à l’intérieur, suscite leur intérêt. On leur dit souvent que l’histoire sort d’un livre et pour prendre connaissance de l’histoire, il faut ouvrir le livre ».
Quant à la visite-découverte, elle permet aux petits d’explorer les divers espaces de la bibliothèque, de prendre connaissance des collections et des albums. Ce qui peut faire naître chez eux l’amour des livres.  « Nous avons reçu beaucoup d’appréciation de la part des accompagnatrices des écoles et nous avons observé un grand intérêt de la part des enfants ».
Ce mercredi matin, ce sont les petits de l’école maternelle Ming Tek qui sont venus découvrir la panoplie de livres. Pleins d’entrain, ils font la découverte du centre. Ils sont ensuite invités à plonger dans l’univers de Jojo, le petit garçon qui n’arrive pas à prendre sommeil et qui, sur les conseils de son père, va compter des moutons dans sa chambre. « Ce livre-là, il n’y en a pas ailleurs. Il faut venir à l’Alliance Française pour l’avoir. On l’a gardé rien que pour vous » commence par leur dire Brigitte Nicolin, de la médiathèque, histoire de captiver leur attention. Au fil du conte, les petits sont si concentrés que lorsque l’animatrice leur demande de fermer les yeux comme Jojo, pas un seul d’entre eux ne parvient à le faire si tant est qu’ils ont hâte d’entendre la suite. « À travers ces visites-découvertes, on découvre en fait que les enfants aiment beaucoup qu’on leur fasse la lecture. Ils sont pressés d’intervenir pour répondre aux questions. Une fois rentrés à l’école, ils racontent comment ils ont vécu cette aventure » explique Nirmala Maruthamutu.
Quid des collégiens qui n’auraient plus un grand engouement pour la lecture ? Quelle activité organiser pour que les livres touchent à nouveau leur coeur ? « On doit trouver d’autres activités pour les attirer à nouveau. Nous organisons de juillet à novembre un club de lecture pour les moins de 12 ans. Une fois par mois, ils se rencontreront, choisiront un livre et auront un mois pour le lire. Ensuite, ils viendront ici pour raconter ce qu’ils ont lu. Un jury désignera un gagnant dans chaque catégorie ».
À noter que le club social d’Air Mauritius et l’Association Airline Ambassadors ont parrainé des enfants de Curepipe dans le cadre de ce programme d’abonnement.