Après l’annulation à la dernière minute vendredi dernier de l’entrevue des candidats pour le poste du Registrar au Medical Council, les cinq nominés du ministère siégeant au board de cet organisme ont été révoqués hier après-midi. Des événements qui secouent le fonctionnement du MC alors que se tiennent ce samedi les examens pour l’enregistrement des nouveaux médecins et pour le recrutement des internes. La réunion mensuelle du board du MC prévue demain risque, aux dires des membres eux-mêmes, d’être mouvementée.
Rien ne va plus au Medical Council (MC). « Ayo nepli kone ki pe arive dan sa Council-la… Nou gagn linformasion dan lagazet », confie sur un ton de déception et de lassitude un membre du board du MC. Le ministère de la Santé a frappé fort sur le MC en quatre jours. Les deux décisions prises – l’annulation de l’interview des candidats et la révocation de cinq nominés du board – sont diversement commentées à l’intérieur aussi bien qu’à l’extérieur de l’organisme. « Le ministère veut-il vraiment mettre de l’ordre ou est-ce une mainmise ministérielle sur le fonctionnement du Council ?? » questionnent d’anciens membres du board du MC. Des propos qui traduisent le sentiment d’incompréhension qui prévaut au sein du board.
D’autres interlocuteurs ne manquent pas de faire remarquer que les cinq membres révoqués hier – Mohammad Hajee Adam, Vishnu Gopaloodoo, Virrsing Ramedeny, Keyswurdutt Seebaluck et Roland Tsang Kwai Kew – ont été nommés par le prédécesseur d’Anwar Husnoo, à savoir Anil Gayan. « Le ministre Husnoo veut-il à présent imposer sa politique sur le MC ?? » se demandent ceux de la profession. La démarche du ministre s’apparente à un autre revers adressé à son collègue du Mouvement Liberater…
Une chose est sûre, le MC ne fonctionne nullement dans la sérénité depuis quelque temps, et ce malgré les affirmations de certains dirigeants à l’effet que « tout est calme ». Toute cette agitation serait liée en partie au recrutement du prochain Registrar. Le contrat du Dr Keshwar Deepchand, en exercice depuis 12 ans, arrive à terme demain, soit le jour où se tient la réunion mensuelle du conseil d’administration. Le Dr Deepchand figure parmi les 12 candidats à ce poste, et qui devaient être interviewés samedi dernier. Or, avec l’annulation de cet exercice, et en conséquence le report du recrutement du prochain titulaire à une date indéterminée, la grande interrogation au sein du board est de savoir qui assumera entre-temps cette fonction importante.
Ceux qui sont familiers avec les rouages du MC évoquent deux options : soit le board propose demain une motion pour le renouvellement du contrat du Dr Deepchand sur une base mensuelle, soit cette instance de direction vient de l’avant avec une autre motion pour la nomination d’un de ses membres, comme cela a déjà été le cas dans le passé, en l’absence du Registrar. Selon nos informations, un groupe de médecins envisage de présenter demain une motion contre le renouvellement du contrat du Dr Deepchand. La réunion du board risque encore une fois d’être houleuse.
Soulignons que le board du MC est composé de 22 personnes, dont 14 médecins (fonction publique et secteur privé), qui sont des membres élus. Les huit autres membres sont constitués de cinq nominés du ministre de la Santé pour représenter le public, un représentant le State Law Office, un représentant le Prime Minister’s Office et un dernier représentant le ministère de la Santé.