Alors qu’un bon nombre de jeunes médecins déjà enregistrés auprès du Medical Council éprouvent des difficultés à exercer leur profession en raison d’un marché professionnel déjà saturé, quelque 182 nouveaux diplômés en médecine seront en salle d’examens le 18 novembre pour décrocher une place pour l’internat. Soulignons qu’un bon d’entre eux en seront à leur troisième tentative. Selon les estimations des autorités, il y aurait déjà un millier de Mauriciens en formation en médecine, incluant ceux qui étudient à Maurice.
Outre 182 candidats aux examens pour l’internat, une soixantaine de diplômés ayant terminé l’internat prendront part le 18 novembre aux examens pour l’obtention du Certificate of Registration, le permis obligatoire pour pouvoir exercer à Maurice. Ces deux examens ont lieu deux fois l’an à Maurice et ces épreuves donnent lieu à chaque fois à une polémique dans la profession médicale en raison du taux élevé d’échec. Pour rappel, les questionnaires sont préparés par le National Board of Examinations of India (NBEI). L’organisme indien prend aussi à sa charge la correction des scripts des candidats. 
Par ailleurs, le nombre croissant de médecins à Maurice ne laisse indifférent ni le Medical Council ni le ministère de la Santé. Pour l’heure, pas moins de 2 700 médecins se trouvent sur le registre du Medical Council et dans peu de temps, la profession médicale comprendra pas moins de 3 000 membres.
Selon le Medical Council, une planification des ressources humaines pour le service de santé à Maurice est nécessaire et, dans ce contexte, l’ordre des médecins a commencé un recensement des étudiants en formation en médecine. S’il est facile d’obtenir des informations s’agissant de ceux étudiant à Maurice, en revanche, le Medical Council reconnaît certaines difficultés à collecter des données par rapport à ceux étant en formation à l’étranger car les étudiants mauriciens sont dispersés dans plusieurs pays. On dénombre toutefois un grand nombre de Mauriciens dans les universités en Chine et dans certains pays de l’est de l’Europe. À partir des informations obtenues auprès des agences de recrutements d’étudiants et d’autres sources, les autorités estiment à près d’un millier le nombre d’étudiants mauriciens en médecine en 2017, incluant ceux qui sont à Maurice.