Pour la première fois, le Medical Council fait appel à des professionnels externes à l’organisme pour choisir le prochain Registrar. Le panel de sélection ne comprendrait pas moins de trois personnes, dont un sitting judge, le Senior chief executive du ministère de la Santé et le président du MC. Le MC a reçu une douzaine de candidatures, dont un bon nombre de médecins du privé, pour ce poste d’une importance capitale dans la bonne gestion du Council.
Outre les trois personnes siégeant sur le panel pour l’interview des candidats, un membre du board du MC pourrait être désigné à titre d’observateur. Celui-ci n’aura donc pas le droit de poser des questions.
Ce sera la deuxième fois dans son histoire que le MC procédera par voie de sélection pour le recrutement d’un Registrar. En effet, à la création de l’Ordre des médecins en 1991, le Dr Heeramun, médecin de la fonction publique à l’époque, avait été désigné par le ministère de la Santé pour occuper ce poste. Celui-ci est resté en fonction jusqu’à 2002, date à laquelle le Dr Aziz Foondun (membre du MC à l’époque) a pris le relais pendant une année en attendant le recrutement d’un Registrar sur une base contractuelle. Après un appel à candidatures, le Dr Keshwar Deepchand a pris de l’emploi au sein du MC en 2003 pour une période de deux ans mais par la suite son contrat a été renouvelé à plusieurs reprises. Le dernier prend fin à la fin de ce mois de mai. Le Dr Deepchand a occupé cette fonction pendant douze ans.
Au début du mois de mars dernier, le board a rejeté l’idée d’un renouvellement du contrat du Dr Deepchand et décidé d’aller de l’avant avec un appel à candidatures afin, dit-on, d’avoir « du sang neuf » dans l’administration du MC et dans la perspective d’une réorganisation du fonctionnement de cet organisme. Le MC prévoit aussi de recruter dans un deuxième temps et cela pour la première fois, un Administrative Officer qui sera aussi l’assistant du Registrar.
Une douzaine de médecins ont témoigné de l’intérêt pour le poste du Registrar et l’exercice d’interview ne saurait tarder.
Selon nos renseignements, la composition du panel de sélection a donné lieu à des discussions animées et parfois orageuses au sein du board. Face à certaines divergences au sein du Conseil, les membres du board sont tombés d’accord finalement pour confier cet exercice de sélection à des « gens externes ». « Cette décision correspond aux principes de good governance et garantit aussi la transparence et l’impartialité dans l’exercice de sélection. Personne ne pourra pointer du doigt la composition du panel ni parler d’éventuels conflits d’intérêts dans la conduite des interviews », explique un dirigeant du MC au sujet de cette décision.
Selon l’appel à candidatures, le Registrar percevra un « all-inclusive salary » s’élevant à Rs 95 000 et aura droit aussi à une monthly travelling allowance de Rs 15 000. Son contrat initial de deux ans pourra être renouvelé. Détail important figurant dans l’appel à candidatures : « It is understood that the post of Registrar is a full-time job and that the Registrar will not be allowed to engage in any sort of other remunerative job and that his time will be at the disposable of Council as and when required. »