L’Agence nationale française de Sécurité du Médicament (ANSM) procède actuellement à une réévaluation du rapport bénéfice/risque de la dompéridone (substance active du Motilium). Ce médicament est habituellement prescrit pour traiter les nausées et les vomissements. Les conclusions de l’ANSM sont attendues ce mois-ci. L’Agence conseille aux médecins de « limiter la prescription à la durée de traitement la plus courte (usuellement 7 jours maximum) et à la dose la plus faible possible, sans dépasser 30 mg/jour chez l’adulte ». Le risque cardiaque étant majoré pour les doses quotidiennes supérieures à 30 mg chez l’adulte, et chez les personnes de plus de 60 ans.
L’ANSM recommande aux médecins de « respecter strictement les indications de ce produit » et de considérer avec attention les risques cardiaques chez les personnes présentant des facteurs de risque (insuffisance cardiaque chronique). Pour ceux n’ayant pas de troubles cardiaques, l’ANSM indique que la prise de dompéridone peut être poursuivie.
Le magazine français Prescrire, qui avait signalé plusieurs cas de mort subite causé par ce médicament en 2012, demande quant à lui le retrait pur et simple de ce produit du marché.
Pour rappel, les formes à usage pédiatrique du Primperan (metoclopramide) ont été retirées du marché local en février 2012 suite aux recommandations du Comité de Pharmaco-vigilance du ministère de la Santé. Ce médicament, également un anti-nausée et un anti-vomissement, est en effet contre-indiqué chez les enfants de moins de 18 ans en raison d’effets indésirables neurologiques (tremblements et mouvements anormaux de la tête et du cou).