Le ministère de la Santé indique dans un communiqué qu’il a pris des dispositions pour renforcer les effectifs de son personnel dans les médicliniques entre 16 heures et 20 heures vu le nombre de patients fréquentant ces centres médicaux pendant ces heures. En outre une ligne de communication est opérationnelle dans toutes les médicliniques afin de permettre aux membres du personnel de contacter les hôpitaux régionaux en cas de besoin.
Les cinq médicliniques de l’île sont ouvertes 24 heures sur 24 depuis le 16 février dernier. Des patients ont dû attendre plus d’une heure la nuit dans certains centres avant d’être examinés par un médecin. C’est notamment le cas dans les médicliniques de Goodlands, de Triolet et de Plaine-Verte. La raison, c’est qu’il n’y a qu’un seul médecin en poste la nuit et au cas où celui-ci est pris par une urgence avec un patient dont l’état est critique, les autres malades doivent prendre leur mal en patience. La Medical Health Officers Association (MHOA), syndicat regroupant les médecins généralistes du service, a demandé au ministère de la Santé qu’il y ait deux médecins de service la nuit et une ambulance en stand by dans chaque médiclinique pour les malades dont l’état requiert un transfert à l’hôpital.