Le fait nouveau de la semaine à venir dans l’enquête sur le scandale du siècle de MedPoint menée par l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) devra être l’interrogatoire Under Caution de l’ancien ministre de l’Industrie et président du MSM, Showkutally Soodhun. Cette convocation est devenue nécessaire après l’audition, vendredi, du Dr Zouberr Joomaye au sujet des confidences ministérielles à l’encontre du Premier ministre, Navin Ramgoolam. D’autre part, des sources indiquent que la piste du ministère des Finances reste toujours Live à l’Investigation Division de l’ICAC en vue de faire la lumière sur la MedPoint Tainted Transaction.
Accompagné de ses conseils légaux, Mes Raj Nuckchaddy, Mamade Bocus et Manesh Gobin, le Dr Joomaye est allé confirmer formellement qu’à deux reprises, soit le 24 juin dans l’enceinte d’une clinique privée aux Plaines-Wilhems et le 1er juillet au bureau du ministre, Showkutally Soodhun lui a fait des confidences dans l’affaire MedPoint.
« Mo ti zwen Soodhun dan ène klinik. Li ine dir mwa ki Bérenger pe fer fos rut. Pravind pena nanyen à fer dan sa zafer Medpoint-là. Ramgoolam ine zwen Malhotra. Bizin dir sa Bérenger. Ramgoolam ine téléfon Bissessur pou ène 2e évalyasyon MedPoint », aurait fait comprendre le candidat malheureux du MMM aux dernières élections générales à Rivière-des-Anguilles/Souillac (No 13).
Suite à une demande de confirmation de la part du leader du MMM, Paul Bérenger, le Dr Joomaye est allé à la rencontre du ministre à son bureau le 1er juillet. « Soodhun dir mwa oui, Navin ine joindre Malhotra et li fin donne direktiv pou ène nouvo évalyasyon. Sa mem sa », a encore ajouté l’intermédiaire.
Avec sa convocation à l’ICAC qui devra intervenir en début de semaine, le président du MSM sera appelé à soutenir de manière substantielle et avec preuves ses confidences à l’opposition. La partie ne s’annonce nullement facile car le Premier ministre, le Dr Krishan Malhotra et le Chief Government Valuer, Yodhun Bissessur, ont catégoriquement nié cette allégation.
A ce stade, très peu d’indications sont disponibles quant au prochain Move de l’ICAC par rapport au ministère des Finances, où des zones d’ombre attendent encore d’être éclaircies. La possibilité que l’ancien vice-Premier ministre et ministre des Finances et leader du MSM, Pravind Jugnauth, soit entendu, n’est pas à écarter.
Pravind Jugnauth pourrait être appelé à fournir des explications sur la présence de sa signature à une étape cruciale des procédures en l’occurrence l’autorisation du paiement à la clinique MedPoint le 23 décembre 2010. Jusqu’ici, il a soutenu qu’il s’était tenu à l’écart en vue d’éviter tout conflit d’intérêts dans cette affaire.
Des officiels du ministère des Finances, dont le secrétaire financier, Ali Michael Mansoor, pourraient se retrouver in the hot seat dans les procédures pour la réallocation de fonds au ministère de la Santé. Affaire à suivre…