Depuis le coup de l’arrestation de l’ancienne ministre de la Santé, Maya Hanoomanjee, et l’inculpation provisoire de trois hauts fonctionnaires de la Santé, l’enquête de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) sur le scandale MedPoint, racheté au coût de Rs 144,7 millions, se retrouve au point mort.
L’ancienne ministre de la Santé a été entendue pendant au moins six heures jeudi avec un nouveau rendez-vous jeudi prochain. Raison officielle : indisponibilité de la principale concernée, même si l’ICAC était disposée à compléter l’exercice durant le week-end et en début de semaine.
À ce stade, très peu d’indications sont disponibles quant aux prochaines étapes que compte aborder l’ICAC, qui considère le projet de National Geriatric Hospital comme une « tainted transaction ». Le calendrier de travail pour l’audition du principal bénéficiaire de cette transaction de Rs 144,7 millions, le Dr Krishan Malhotr,a de la clinique MedPoint, demeure toujours flou alors que le ministère des Finances détient les pouvoirs de bloquer tout paiement pour un projet non visé par le Project Plan Committee et ne faisant pas partie du Programme-Based Budget Estimates de 2010.
Les prochaines assignations à l’ICAC sont suivies avec attention alors que le secrétaire permanent suppléant à la Santé, Om Kumar Dabidin, les Principal Assistant Secretaries (PAS) Jayraj Hauroo, président du Bid Evaluation Committee pour MedPoint, et Ajay Kumar Utchanah, président du Departmental Tender Committe à la Santé, ont été interdits de leurs fonctions après une mutation de 48 heures.