Les prochaines quarante-huit heures s’annoncent délicates pour de hauts fonctionnaires du ministère des Finances, dont le secrétaire financier Ali Michael Mansoor et ses plus proches collaborateurs, qui ont travaillé sur le dossier du rachat de la clinique MedPoint au coût de Rs 144,7 millions. C’est ce qu’a appris Le Mauricien en ce début de semaine. Les responsables de l’Investigation Division de l’Independent Commission Against Corruption tentent en effet depuis la fin de la semaine dernière d’arrêter une date commune pour convoquer de nouveau et simultanément le Supervising Officer et secrétaire financier et deux autres hauts fonctionnaires pour une confrontation déterminante sur le financement du National Geriatric Hospital pour le compte du ministère de la Santé.  Des documents – des extraits des dossiers du ministère de la Santé – ont entre-temps fait surface en public pour confirmer que bien avant l’exercice d’appel d’offres du 30 avril 2010, des contacts avaient été établis entre le Dr Malhotra et le ministère de la Santé, en l’occurrence l’ancien ministre de la Santé Rajesh Jeetah, avec en toile de vente la vente de la clinique MedPoint. Ces documents remontent à la période de janvier et février 2010.
Des recoupements d’information effectués par Le Mauricien de sources proches des concernés aux Finances confirment le come-back du secrétaire financier au QG de l’Independent Commission Against Corruption (Icac) pour une confrontation soutenue sur des éléments relevant de la responsabilité du ministère des Finances dans la réalisation du projet. À une étape précédente, le secrétaire financier Ali Michael Mansoor a déjà été entendu séparément en pas moins de deux reprises par des enquêteurs de la commission anticorruption de même que les deux autres fonctionnaires du ministère des Finances ciblés par ce prochain rendez-vous.
Ce développement devrait intervenir dans les prochaines 48 heures ou au plus tard en fin de semaine. À ce stade, très peu d’informations ont transpiré quant à la teneur du questioning prévu ou encore si cette nouvelle audition se fera under warning comme cela a été le cas pour la dernière convocation du Senior Management and Financial Analyst Chanlokumar Ramchurn il y a une dizaine de jours. Ce fonctionnaire du ministère des Finances avait été de nouveau interrogé sur les procédures adoptées au ministère du traitement du dossier de Medpoint, avec accent particulier sur le Doctored Minutes Sheet (procès-verbal modifié et revu et corrigé).
L’on peut prévoir que le scénario prévu est que Pravind Jugnauth, l’ancien vice-Premier ministre et ministre des Finances et leader du MSM, ne serait convoqué à l’Icac qu’après le prochain exercice engageant ses anciens proches collaborateurs aux Finances. Il ne fait pas de doute que la commission anticorruption est intéressée de savoir les circonstances dans lesquelles Pravind Jugnauth avait été amené en date du 23 décembre 2010 a apposé sa signature dans le dossier approuvant le departmental warrant pour un montant de Rs 144,7 millions pour le rachat de la clinique MedPoint le 29 décembre dernier.
Entre-temps, des derniers documents ont fait surface en public en vue d’établir des échanges de correspondances entre le Dr Malhotra et le ministère de la Santé en vue d’établir des liens remontant avant l’exercice d’appel d’offres du 30 avril 2010 entre le ministre Rajesh Jeetah et le Dr Malhotra avec pour décor principal la vente de la clinique MedPoint. Le secrétaire permanent au ministère de la Santé se confirme comme un témoin privilégié de ce qui est connu comme l’axe Jeetah / Malhotra.
Les documents publiés dans l’édition d’hier de Week-End remontent au dimanche 17 janvier 2010 avec le Dr Malhotra se trouvant à Londres et communiquant par e-mail avec Rajesh Jeetah. Cet échange de correspondance comporte des détails sur la clinique MedPoint et d’autres facilités disponibles avec la mention « being sent at the request of M. Dabidin ». Ce premier e-mail adressé au ministre Rajesh Jeetah est suivi en moins de 24 heures d’une autre correspondance par e-mail du Dr Malhotra au PS Dabidin selon laquelle « the Board of Directors Hospital wishes to offer the entire property and its facilities to the Ministry of Health under an agreement. MedPoint is suitable as a tertiary care centre for a number of possible specialities ». Contrairement à la perception dans la fonction publique, ce dossier est traité en urgence. Le même jour, soit le 18 janvier 2010, des instructions sont adressées au PAS concerné, soit « please arrange for site visits as requested by Honourable Minister ».
22 janvier 2010 : la visite de la clinique MedPoint se déroule et l’option de transformer la clinique en un Women’s and Children’s Hospital est proposée à ceux qui faisaient partie de l’équipe de la Santé.
26 janvier : un rapport des facilités disponibles constatées lors de la site visit est soumis officiellement au Dr Aboobakar soulignant que « there is no infrastructure for a hospital; the building will have to go through the process of modification and purchase of equipment before it can function as a hospital. The owners are offering the land and building for outright purchase only ».
3 février 2010 : « The MedPoint hospital appears to be the preferred option in view of the facilities already existing there », peut-on lire dans le dossier du ministère de la Santé.
4 février 2010 : le dossier de la santé contient une note selon laquelle « this needs to be discussed. For a decision to be taken, we may need to convene a meeting to discuss the way forward ».
9 février 2010 : le PS Dabidin intervient dans le dossier et note que « above issue (preferred option) was discussed by SLE in presence of PS (J) and it was agreed that M. Malhotra be approached to submit his proposal – financial as well – in order to proceed further, viz seeking approval of M/Finance, amongst. A tender method would be more appropriate ».
26 février 2010 : le PAS Utchanah adresse une “Minute” dans le dossier de MedPoint à l’attention du Senior Chief Executive de la Santé sur le fait que « following instructions received, two sets of bidding documents have been prepared ». Le premier porte sur l’acquisition d’un immeuble de 4 000 à 6 000 mètres carrés dans un rayon de cinq kilomètres d’un des cinq hôpitaux de l’île pour le projet de Specialised Children and Women Hospital et le second pour l’achat d’un immeuble de 4 500 à 6 500 mètres carrés dans un rayon de cinq kilomètres des hôpitaux pour un National Geriatric Hospital. Les coûts de ces deux projets sont respectivement de Rs 150 millions et Rs 100 millions. Le PAS Utchanah affirme attendre le feu vert pour transmettre les documents au Central Procurement Board.
5 mars 2010 : le conseil des ministres est en présence des détails de ce projet du ministère de la Santé. Le communiqué officiel émis par le cabinet en fait mention.
30 avril 2010 : lancement de l’appel d’offres pour le National Geriatric Hospital alors que les élections générales sont prévues pour le 5 mai.
Par ailleurs, à la mi-journée, le secrétaire permanent au ministère de la Santé Om Kumar Dabidin est arrivé de nouveau au QG de l’ICAC pour la reprise de son Further Statement à la suite de la Voluntary Written Statement de l’ex-ministre de la Santé Maya Hanoomanjee. À ce stade, le chef de Cabinet à la Santé a maintenu ses déclarations initiales dans l’enquête MedPoint.