Le build-up autour de l’enquête sur le rachat au coût de Rs 144,7 millions de la clinique MedPoint pour la mise à exécution du projet de National Geriatric Hospital connaît en cette fin de semaine une véritable escalade sur le plan politique. Le Premier ministre Navin Ramgoolam a pris l’initiative, hier en début de soirée, d’une déposition formelle consignée par deux enquêteurs du Central CID, le chef inspecteur Seeballuck et l’inspecteur Rughoonundun, contre le leader de l’opposition Paul Bérenger, l’accusant du délit de « diffusing false news ». Presque en même temps au ministère de la Santé atterrissait la convocation officielle émanant de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) à l’intention de la ministre Maya Hanoomanjee pour une audition dans l’enquête MedPoint.
Avec le Central CID sous la supervision de l’assistant commissaire de police Pregassen Vuddamulay se voyant confier la responsabilité du volet des allégations du leader de l’opposition à l’encontre du chef du gouvernement, tout semble indiquer que l’audition de Paul Bérenger par l’ICAC pourrait devenir techniquement caduque.
Alors que les responsables de l’Investigation Division de l’ICAC mettaient la dernière main au calendrier de travail pour accueillir le leader de l’opposition en vue d’enregistrer sa version des faits au sujet de la seconde évaluation de la clinique MedPoint au cours de la période de septembre à novembre de l’année dernière, le Premier ministre a pris les devants en dénonçant au Central CID Paul Bérenger pour le délit de propagation et de diffusion de fausses nouvelles, délit sous le Code Criminel.
Pendant un peu moins de deux heures, dans la soirée d’hier, le chef inspecteur Seeballuck et l’inspecteur Rughoonundun ont entendu et pris la déposition de Navin Ramgoolam. Ce dernier a réfuté de manière catégorique les allégations à l’effet qu’il aurait eu une rencontre avec le Dr Krishan Malhotra, l’ancien patron de la clinique MedPoint, avant d’intimer l’ordre au téléphone au Chief Government Valuer, Yodhun Bissessur, d’exécuter un nouvel exercice d’évaluation de la clinique en vue de revoir le chiffre de Rs 75 millions de la première évaluation, signée de Roshnee Bissessur du Valuation Office.
« Linformasyon (de Paul Bérenger) absoliman ek kategorikman fos », s’est appesanti le Premier ministre, samedi dernier, lors d’un point de presse convoqué d’urgence au Treaty Room du Prime Minister’s Office à peine deux heures après la conférence de presse du leader de l’opposition.
Avec cette déposition initiale du Premier ministre, les limiers du CCID se sont engagés dans un exercice préliminaire avec la compilation de coupures de journaux et d’enregistrements radiophoniques des déclarations du leader de l’opposition à ce sujet. Une étape précédant l’interrogatoire « Under Caution » de Paul Bérenger devrait être la version du Dr Malhotra et de Yodhun Bissessur à titre de témoins.