Avec l’accalmie sur le front de l’enquête sur le scandale du siècle du rachat de la clinique MedPoint, l’attention reste braquée sur le chèque de Rs 144 701 300 émis en date du 29 décembre dernier. Force est de constater que lors des débats à l’Assemblée nationale, demain, sur les Estimates of Supplementary Expenditures (ESE) de 2010, des précisions et des confirmations pourraient être attendues sur ce que l’Independent Commission Against Corruption nomme la « MedPoint tainted financial transaction ». À ce stade, tout semble indiquer que le chèque a déjà été touché avec des transferts bancaires opérés sur la base de ce montant depuis le 30 décembre dernier, soit au lendemain de la signature devant notaire de l’acte de vente de la clinique.