Six mois après le rachat de la clinique MedPoint au « prix humanitaire » de Rs 144,7 millions par le ministère de la Santé, deux des « substantial shareholders » – la State Investment Corporation et la State Insurance Corporation of Mauritius – n’ont pas encore récupéré leurs placements au sein de cette compagnie. C’est ce qu’a confirmé hier après-midi le vice-Premier ministre et ministre des Finances à une interpellation du député du MMM à l’Assemblée nationale. Kee Cheong Li Kwong Wing s’est également interrogé sur le rôle des représentants de ces deux organismes d’État siégeant sur le board de MedPoint depuis 1993, d’autant que cette compagnie n’a jamais distribué de dividendes à ses actionnaires.
Pravind Jugnauth a soutenu que lors de l’incorporation de MedPoint Limited, la State Investment Corporation (SIC) avait investi la somme de Rs 5 millions, soit 50 000 actions de Rs 100 chacune et la State Insurance Corporation of Mauritius (SICOM) 20 000 titres pour un placement global de Rs 2 millions. C’était en 1993. Jusqu’ici, ces deux « substantial shareholders » n’ont jamais bénéficié de dividende même si « SIC and SICOM will be eligible to a return on investment according to their respective shareholding ».
Pravind Jugnauth, qui a confirmé que la répartition des Rs 144,7 millions parmi les actionnaires n’a pas encore été effectuée même si le chèque de Rs 144,7 millions du ministère de la Santé a été émis le 28 décembre 2010, avance que « as per the last audited accounts filed at the Registrar of Companies for financial year 2008 ending June, the value per share was Rs 280. Hence, the 50,000 shares held by the SIC was valued at Rs14 M and the 20,000 shares held by SICOM valued at Rs5.6 million in the books of these companies as at 30th June 2010 ».
Le vice-Premier ministre et ministre des Finances soutient que « proceeds of the sale will be distributed once approval from the Board and of Shareholders is obtained. I am informed that the Shareholders meeting will be held once the audited accounts for year ended 2009 and 2010 would be finalised ». Mais aucune date n’a été avancée à l’Assemblée nationale.
Kee Cheong Li Kwong Wing : Le vice-Premier ministre et ministre des Finances peut-il révéler la participation de ces deux institutions au sein de l’actionnariat de MedPoint ? Peut-il confirmer si elles étaient des substantial shareholders et de ce fait si elles étaient représentées sur le conseil d’administration ? Si ces représentants se sont assurés que les investissements ont été effectués à bon escient ?
Pravind Jugnauth : They had representatives on the Board of MedPoint.
Li Kwong Wing : What was the book value of the shares of SIC and SICOM ?
Jugnauth : I have given the information as per the audited accounts.
À une autre interpellation supplémentaire du député de l’opposition, Pravind Jugnauth révèle que la participation de la SIC était de 13,56 % et celle de SICOM de 5,42 %.
Li Kwong Wing : Puisque durant toute son existence MedPoint n’a jamais déclaré et distribué de dividendes et s’est même permis de solliciter un traitement humanitaire auprès de la Banque de Développement pour ses emprunts, peut-on savoir si les représentants de la SIC et de SICOM ont tenu à faire part de leurs appréhensions lors de réunions du conseil d’administration de MedPoint ?
Jugnauth : I have to find out whether they have expressed any views…