L’avoué Kaviraj Bokhoree a saisi la Cour suprême pour contester la décision de la mairie de Vacoas/Phoenix de renvoyer la foire maraîchère de Vacoas du vendredi 1er mai pour cause de meeting du 1er mai de l’Alliance Lepep. L’avoué a ainsi logé une demande d’injonction interdisant à la mairie de renvoyer cette foire au samedi 2 mai mais celle-ci a été rejetée par le juge Prithiviraj Fekna, siégeant en référé.
Dans son affidavit signé mercredi, l’avoué déplore le fait que cela lui portera préjudice s’il n’arrive pas à acheter ses légumes à la foire comme d’habitude. Il souligne qu’il vient d’une famille de maraîchers et qu’il a l’habitude d’acheter ses légumes tous les vendredis à la foire de Vacoas. Il devait obtenir le support d’un groupe de maraîchers, par le biais d’une pétition, tous révoltés contre la décision de la mairie de Vacoas/Phoenix. Cette demande d’injonction vise au total sept défendeurs : la mairie de Vacoas/Phoenix, le Premier ministre, le ministère des collectivités locales,  le commissaire de police, le ministre de la Technologie, celui du Tourisme et celui des Services publics. Toutefois, la mairie de Vacoas/Phoenix avait dans un communiqué, indiqué que le renvoi de la foire est dû à des raisons de sécurité, évoqué par les forces de l’ordre. Le juge Prithiviraj Fekna, siégeant en référé, a rejeté la demande d’injonction, soulignant que le renvoi de la foire ne devrait pas porter préjudice à qui que ce soit étant donné qu’elle est prévue pour le samedi 2 mai.