Paul Bérenger a parlé de « succès éclatant » ce lundi matin, lors d’une conférence de presse, tenue pour faire le point sur le grand meeting du MMM, ayant eu lieu à Port-Louis la veille, le dimanche 3 novembre.

Il s’agissait de la dernière conférence de presse des mauves avec tous les candidats du parti avant les élections générales, qui se tiendront ce jeudi 7 novembre.

Paul Bérenger trouve « extraordinaire » le succès de son meeting, et ce, malgré la différence de moyens avec les autres partis. Il a remercié « bann dimounn ki’nn debrouy par zot mem, par zot prop mwayen (…) pou fer enn lafoul extra, avek enn lanbians depi koumansman ziska fini. E kan fini, tou dimounn inn res anplas ».

Paul Bérenger a relevé que même le temps lui a été favorable.

Il a, cependant, dénoncé la couverture médiatique de cet évènement par la MBC. « Infect comme toujours en termes de temps (attribué), de la fason inn filme e de bann bout ki zot inn swazir ».

« Il n’y a aucun contact avec le Parti travailliste ni avec le MSM! C’est totalement faux! Nou pe al tousel », a réaffirmé Paul Bérenger, souhaitant répondre aux allégations à son encontre sur d’éventuels « koz koze avek lot parti ».

Pour Paul Bérenger, « le choix est clair devant la population. Ce n’est pas le moment d’être indécis. Ena de galimatia e le MMM ».

Rappelant encore une fois être bien conscient des défis qui se présenteront au prochain gouvernement – « c’est à dire le MMM », précise-t-il -, le leader du MMM a indiqué que « nou deza pare e pe prepar nou davantaz pou sa ».

Pour conclure, il a indiqué être surpris par le nombre d’observateurs étrangers présents au pays en ce moment et avance que même « si nou kone ki le Commissaire électoral et la commission pe fer e pou fer zot travay, nou bizin res mobilize, vizilan e kontign zisko vot, et au-delà du vote (…) e kontign deroul lakanpagn dans kalm ».