Le meeting international de l’Association mauricienne d’Athlétisme (AMA) a été organisé hier après-midi au stade Maryse Justin, à Réduit. Une compétition au cours de laquelle les yeux étaient braqués sur l’épreuve phare de ce meeting, soit le 1500m, notamment sur Mohamad Dookun, recordman de la distance en 3.46:22, réalisé l’année dernière, à l’occasion de cette même compétition. C’est cependant le lanceur Rodriguais Bernard Baptiste qui a réalisé la meilleure performance en battant son propre record national de 17m23 au lancer du poids, en envoyant l’engin à 17m35 pour prendre la deuxième place derrière le colosse sud-africain Ozario Cremona, qui a titillé les 20m avec un excellent 19m85.
C’est un Bernard Baptiste satisfait que nous avons rencontré hier à l’issue du concours du poids. Heureux parce qu’il visait un bon 17m, comme il se plaisait à le dire. « Je suis content de ma performance et de la compétition, car dans le passé, je n’ai jamais participé à un concours d’un aussi bon niveau. Car très souvent je me retrouve face à moi-même. Je suis donc content de l’initiative de la fédération que je remercie. À chaque fois, c’est nous qui sommes en Afrique du Sud et aujourd’hui (hier), ce sont eux qui sont venus chez nous », a-t-il déclaré.
C’est au troisième essai que Bernard Baptiste a réalisé le lancer qu’il fallait, et ce, après avoir auparavant réussi un 17m11. « Je suis content de voir que le travail qui se fait actuellement porte ses fruits. Il va falloir continuer à bosser puisque je suis encore à un  mètre des minima pour les Jeux du Commonwealth (Australie, l’année prochaine) », s’est-il amusé à dire. Soulignons que le Rodriguais a déjà validé son billet pour les Jeux de la Francophonie, prévus du 21 au 31 juillet prochain, à Abidjan en Côte d’Ivoire.
Des Kenyans pas très joueurs
Si Bernard Baptiste était tout satisfait, en revanche, ce n’était pas vraiment le cas pour Momahad Dookun, dont l’objectif était de descendre à 3.45, minima requis pour se qualifier pour les Jeux de la Francophonie et dont la date limite a été fixée au 30 courant. Malheureusement pour lui, il a réalisé un chrono de 3.47:77, pour prendre une sixième place derrière cinq Kenyans. C’est Mark Bett qui s’est imposé dans le temps de 3.41:37.
Le moins que l’on puisse dire cependant, c’est qu’en voulant trop bien faire, l’AMA a compliqué la tâche à Mohamad Dookun. Car au final, avoir six Kenyans face au petit mauricien s’est avéré un peu trop pour lui. D’ailleurs, il a été forcé à contourner le peloton de tête après 800m de course, mais n’a finalement pas choisi cette option qui aurait été suicidaire. « Les Kenyans m’ont empêché de partir par deux fois, soit aux 800m et 1100m. Seul contre eux, j’ai voulu partir à un moment donné, mais ils m’ont empêché de le faire. J’ai donc choisi de rester derrière, car faire l’extérieur m’aurait forcé à courir plus de 1500m », a-t-il fait remarquer.
Pour Mohamad Dookun, c’est en passant les 1200m en 3.03 et non en 3 minutes qu’il s’est dit que c’en était fini pour ses objectifs de descendre à 3.50. « La course a été difficile, surtout en raison de la façon dont les Kenyans ont couru. Il me reste encore deux compétitions à faire, dont le meeting de La Réunion, samedi prochain, mais je garde espoir. Ce n’est guère évident d’étudier à l’université et de pratiquer du sport à haut niveau. Quand je parle du haut niveau, c’est par rapport à ce genre de course comme aujourd’hui (hier). Je remercie tous ceux qui me soutiennent, dont CEAL, mon entraîneur Frankie Lebon, la fédération, mon physio Yannick D’Hotman et ma maman », a-t-il fait ressortir.
Par ailleurs, le président de l’AMA, Vivian Gungaram, se réjouit qu’il y a eu des performances là où la fédération avait choisi des épreuves. « Dans ces épreuves justement, les athlètes identifiés ont réalisé leurs meilleures performances, dont Bernard Baptiste qui a encore amélioré son record national. Même Mohamad Dookun a réalisé un bon chrono de 3.47:77 pour son deuxième 1500m seulement de l’année », a-t-il précisé. Vivian Gungaram a ajouté que Mohamad Dookun, Bernard Baptiste, aussi bien que Jessika Rosun mettront le cap sur Nancy (France) en vue de poursuivre leur préparation.  
 
RÉUNION-MAURICE PENTATHLON:La sélection finalisée
La fédération a finalisé sa liste de six garçons et de six filles, qui représenteront le pays le 22 courant à La Réunion, à la rencontre annuelle de pentathlon minime entre Maurice et l’île soeur. Les filles retenues pour ce déplacement sont Machella Février de Black River Stars (106 points), Jerusha Ramasawmy de Rose-Hill AC (95 pts), Ambre Kwok de Boulet Rouge AC (81 pts), Anne-Laure Minerve de Beau-Bassin AC (80 pts), Anaïs Adèle de St Rémy AC (76 pts) et Mégane Souave de Rose-Hil AC (65 pts). Chez les garçons, le Rodriguais Oriano Augustin a récolté 125 pts à l’issue de la journée de samedi dernier, au stade Camp du Roi, à Rodrigues. Les cinq autres sélectionnés ont été retenus à l’issue de la journée d’hier et sont Jordan Quirin de St Rémy AC (114 pts), Niskens Kadarasen de Rose-Hill AC (82 pts), Jordan Félicité de Rose-Hill AC (81 pts), Tishant Santhoo de Boulet Rouge AC et Yoan Théodore de Rose-Hill (77 pts).