Sir Anerood Jugnauth a déclaré, lors de son intervention au meeting de Goodlands, que son parti ne compte nullement faire alliance, sauf avec le peuple. Insistant que l’avenir “c’est ou ki décidé”, il soutient que “rien ne nous empêchera de répéter un miracle économique et de faire de Maurice un paradis où il fait bon vivre.” Il a, au début de son discours, dit à l’adresse des jeunes qu’il est important qu’ils connaissent l’histoire dans les années 1980, période durant laquelle le pays était en faillite. Il a alors expliqué que la situation a connu un dénouement positif grâce au miracle économique, ajoutant : “Si Navin Ramgoolam ou Paul Bérenger ti à la tête pays, ou ti pou fini pou ou kont.” Et de rappeler que c’est Paul Bérenger qui avait demandé à la population de “manz patat ek manioc mais ki c’est grace à mwa ki ou pa finn fer li ek ki ou gagn diri pou manzé.”
Prenant auparavant la parole, le leader du MSM a soutenu que “lépep pe realizé kisannla kapav défan ou lintéré ek réaliz ou voeu.” Il a également soutenu qu’une fois au pouvoir, il mettra en place un mécanisme pour que les plus pauvres puissent se procurer en denrées alimentaires à un taux préférentiel.