Le leader de l’Alliance MMM/MSM, Sir Anerood Jugnauth, a déclaré hier à Plaine-Verte, lors d’un meeting nocturne, que la priorité du Premier ministre Navin Ramgoolam n’est pas le pays. « S’il continue à diriger le pays jusqu’en 2015, je crains fort que beaucoup de gens n’aient pas de quoi se nourrir », a-t-il lancé à quelques centaines de partisans du Remake 2000. Paul Bérenger a, lui, estimé que le pays est à la dérive.
Après avoir rappelé la gestion du pays par le Parti Travailliste de Sir Seewoosagur Ramgoolam avant 1982, Sir Anerood Jugnauth a déclaré que c’est dans la culture de ce parti de mener le pays vers la banqueroute. « C’est ce qui se poursuit sous Navin Ramgoolam qui mène le pays vers le précipice depuis 2005 », a-t-il estimé. Selon lui, le PM promet beaucoup de choses mais il ne les réalise pas.
S’agissant du cas des marchands ambulants, SAJ a estimé que les commerçants de même que les marchands ambulants sont en train de souffrir à cause de l’indécision du gouvernement. « Il faut résoudre ce problème selon la loi car nous ne voulons pas vivre dans une société chaotique », a-t-il déclaré.
SAJ a également commenté les recommandations du Pay Research Bureau (PRB) qu’il a qualifiées « d’insultes aux fonctionnaires ». « Les Rodriguais ont eu raison de brûler ce rapport. Il faut un autre rapport qui rendrait justice à tous les travailleurs. Donn zot seki zot merite », a-t-il déclaré.
Au sujet du Best Loser System, le leader du Remake 2000 a de nouveau affirmé son opposition à l’élimination de ce système. « Ce système n’a causé de tort à personne. Il ne faut pas le toucher, les li trankil, les nou pei viv an pe, dan stabilite ek progre », a-t-il déclaré.
Paul Bérenger a estimé que n’ayant plus de capitaine à la tête du pays, celui-ci s’en va à la dérive depuis les trois derniers mois. Il a qualifié le gouvernement d’illégitime car le MSM l’a quitté et le Ptr dirige le pays avec l’aide de trois transfuges.
Pravind Jugnauth, pour sa part, a trouvé qu’il y a 120 000 personnes qui touchent l’Income Support de l’État. Ce qui signifie, selon lui, que les gens deviennent de plus en plus pauvres.
Reza Uteem s’est, lui, demandé pour quelle raison la police empêche les marchands ambulants de travailler à Port-Louis alors qu’il y a également de tels marchands qui opèrent à Triolet et à Flacq. « Ki fer zis dan Porlwi ki met lapolis ar ou ? »
Aadil Ameer Meah a réclamé, de son côté, la tenue des élections municipales au plus vite « pou nou tir parazit depi dan minisipalite Porlwi » Joe Lesjongard a exprimé sa vision d’une capitale moderne. Avant lui, Veda Baloomoody a promis de faire inscrire dans la Constitution du pays, si le remake 2000 revient au pouvoir, l’organisation des élections municipales et villageoises tous les cinq ans, comme c’est le cas pour les élections générales.
Ce meeting était présidé par Arianne Navarre-Marie.