Le gouvernement mauricien est sur le point de signer un accord sur l’accès aérien avec le gouvernement maldivien. La question a été discutée lors de la visite officielle du ministre des Finances, Xavier-Luc Duval dans l’archipel la semaine dernière. La compagnie privée Mega Maldives Airlines a signifié son intérêt pour opérer le vol direct Maurice-Maldives. George Weinmann, son Chief Executive Officer (CEO), nous explique ses projets pour cette destination.
En juillet 2012, les autorités mauriciennes ont enclenché les démarches pour un accord sur l’accès aérien avec les Maldives. La récente visite du vice-Premier ministre, ministre des Finances et du Développement économique, Xavier-Luc Duval, dans l’archipel a permis de réactiver le dossier. Il est prévu que vers la mi-février une délégation maldivienne fasse le déplacement à Maurice pour finaliser les termes de l’accord.
La compagnie privée Mega Maldives Airlines, représentée à Maurice par Meridianafly, est prête à relever le défi de desservir la destination mauricienne. « Nous proposons d’opérer un vol triangulaire, partant de la Chine vers Maurice via les Maldives. Nous avons une présence solide en Chine et les deux îles ont des particularités intéressantes pour le marché chinois », explique George Weinmann, CEO de Mega Maldives Airlines.
La compagnie opère sur la Chine depuis plus de dix ans. Chaque année, elle transporte environ 80 000 touristes chinois vers les Maldives. « Nous voulons partager ce marché avec Maurice. Nous ne sommes pas là pour la compétition, nous voulons apporter notre contribution. Nous avons un réseau de tour-opérateurs en Chine intéressés par un package Maldives-Maurice. Nous pouvons aussi développer d’autres services en fonction des besoins. »
Outre le secteur touristique, le vol direct Maurice-Maldives pourrait également booster les échanges commerciaux entre les deux voisins. Cela permettra de réduire les frais, puisque ce vol ne durera que quatre heures, au lieu de dix actuellement, via Dubaï.
Pour le moment, Mega Maldives Airlines n’est pas en mesure d’avancer un prix pour le billet. « Il nous faut avant tout étudier attentivement la fréquence appropriée des vols. Il ne faut pas se précipiter afin d’éviter les mauvaises décisions. Nous voulons d’abord développer le marché et une fois qu’il aura atteint le critical mass, nous pourrons étendre les activités. »
Mega Maldives Airlines souhaite mettre un de ses Boeings 767 sur la destination. « Nous avons 250 places en classes affaires et économie. Par ailleurs, nous opérons également des vols charters. En 2012, nous avons opéré un vol spécial pour une entreprise chinoise vers Maurice. »
Le vol triangulaire de Mega Maldives opérera dans les deux sens. Tout en transportant les touristes chinois vers Maurice, la compagnie compte transporter les touristes africains, réunionnais et mauriciens, entre autres vers les Maldives. Réputé pour ses plages, ses hôtels sur l’eau et son restaurant sous la mer, l’archipel sera ainsi accessible aux Mauriciens.
Si les deux gouvernements parviennent à conclure leur accord en février, le vol direct Maurice-Maldives sera opérationnel avant le mois de juillet.