La sinistrose est revenue. Elle prend sa revanche sur le feel good factor. Et comme la vindicte populaire a besoin de coupable à pendre haut et court pour se rasséréner, les vieux démons sortent de leurs cavernes. Ils se jouent des esprits influençables. Bizin remet lapenn de mor ! Pou anpes enn zafer koumsa arive lot kou. Sauf que ça n’a jamais vraiment influé sur le taux de criminalité. On aura peut-être moins de bouches à nourrir au frais des contribuables. C’est tout !