Le JEC a, dans un mémorandum soumis au VPM et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval, dans la perspective du budget 2013, tiré la sonnette d’alarme sur la tendance baissière de l’économie. Le JEC relève que « most analysts are concerned by the growing risk of further economic deterioration in 2013. » Le secteur privé craint que la croissance sera inférieure à 3,5% en 2012.
Passant en revue la situation économique locale, le JEC observe qu’il est peu probable que l’objectif de croissance de l’ordre de 3,5% pour cette année ne sera pas atteint, tenant en compte la situation dans des secteurs comme l’industrie, le tourisme et la construction.
« The below 3.5% GDP growth rate confirms a three year trend of decreasing growth from 4.2% in 2010 and 3.9% in 2011. However, should the economy not perform to expectations as forecasted by Statistics Mauritius, the GDP growth rate could dip further. Such a declining trend could well show a gradual loss of resilience and structural weaknesses in our economy », constate le JEC.