L’auditorium Francis Thomé a vibré avec le jazz du Ernest Wiehe Ten Piece + one, le samedi 2 juin. Les musiciens présents sur scène ont rendu hommage au mentor, disparu il y a deux années. Des disciples qui ont interprété des morceaux issus de l’album Didn’t Say.
Une sonorité au grain presque palpable dans sa densité cuivrée. Samuel Laval a assuré les parties dédiées à Ernest Wiehe au sein du big band, avec ce même saxophone alto que lui avait offert le défunt mentor. L’oeuvre du jazzman, qui aura laissé à la postérité un unique album, lui survit aujourd’hui.
C’est précisément les morceaux de Didn’t Say que les amateurs de jazz ont pu apprécier en live, interprétés par des musiciens issus pour la plupart du ten piece originel. Un ensemble qui, pour le concert du samedi 2 juin, s’est enrichi de l’apport du guitariste Sébastien Margéot.
Indicible.
Il est évident que l’ancien professeur de l’école de musique du Berklee College of Music (Boston) a influencé ceux qui l’ont côtoyé. Ce n’est certainement pas le trompettiste Philippe Thomas qui dira le contraire. Le regard complice échangé avec les autres instrumentistes, entre deux solos, en devient presque émouvant. Autant que le sourire qui se dessine face à la maîtrise des uns et des autres, au moment de certaines parties complexes des partitions élaborées par le jazzman de Mapou.
Ce saxophoniste émérite n’est plus, mais son oeuvre résonne de manière vivante, deux ans après sa mort, et lui survivra tant que les musiciens prendront gare de ne jamais blesser la musique, pour continuer à exprimer l’indicible. Ainsi aura-t-on goûté Oliver’s Dance, une composition grave et empreinte d’une émotion que l’on peut difficilement restituer par des mots.
Saluons les saxophonistes Jocelyn Armandine, Jean-Noël Ladouce, Bruno Boncoeur et le trompettiste George Reed, ainsi que le pianiste Noël Jean, le claviériste Ricardo Telemaque, le guitariste Sébastien Margéot, le contrebassiste Kersley Pytambar et l’énergique batteur Christophe Bertin. Saluons-les pour avoir communiqué en musique what he Didn’t Say…