Le président Abdul Kalam, 11e président de la République de l’Inde et brillant scientifique ayant atteint le plus haut niveau grâce à son dur labeur, est présenté par la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, comme « un Indien complet ». C’était hier à la State House à l’occasion du “memorial lecture” donnée en son honneur par le Pr Chintamani Nagesa Ramachandra Rao, scientifique et conseiller spécial du Premier ministre indien Narendra Modi.
La présidente de la République rappelle que Abdul Kalam était connu comme le « People’s president » ayant touché les coeurs de millions d’Indiens, particulièrement les jeunes. Elle souligne qu’il a quitté ce monde en faisant ce qu’il aimait le plus : « addressing students and helping to ignite their minds ».
Aussi « affectueusement appelé » le « Missile man » de l’Inde, il est né dans une famille musulmane du Tamil Nadu. Enfant, il vendait des journaux pour aider sa famille et, malgré les difficultés de la vie, il est devenu l’« India’s pre-eminent rocket scientist » et « a dirigé avec succès le programme spatial et de missile de la Grande Péninsule », souligne Ameenah Gurib-Fakim. Elle observe qu’en tant que musulman, Abdul Kalam était imprégné de la culture hindoue et était à l’aise dans tout ce qu’il faisait. « Il récitait le Tirukkural, il jouait du rudra-veena, un instrument traditionnel du sud de l’Inde, il écoutait les chants cantiques dévotionnels tous les jours et faisait son namaz. » Ce qui fait dire à la présidente : « Straddling the worlds of Islam and Hindouism seamlessly, Abdul Kalam was a complete Indian, an embodiment of eclecticism of India’s heritage of cultural and religious diversity. » Elle estime que la vie et le travail d’Abdul Kalam incarnent le mieux ce que l’Inde a à offrir aux autres pays.
Présentant le Pr Rao au parterre d’invités à la State House hier, Ameenah Gurib-Fakim a souligné qu’avec Abdul Kalam et le prix Nobel CV Raman, ils sont les seuls trois scientifiques indiens à avoir reçu le Bharat Ratna, soit la plus haute distinction d’État. Elle note que le Pr Rao est incroyablement familier avec le travail d’Abdul Kalam à l’Indian Space Research Organisation et qu’ils sont tous deux de vrais patriotes « who have left no stone unturned to devote their time and energy to the advancement of science in their homeland ».
« Scientifique mondialement connu pour son travail sur la chimie du solid (Solid state and materials chemistry), le Pr Rao a apporté une grosse contribution au développement des nanomatériaux et des matériaux hybrides », fait ressortir Ameenah Gurib-Fakim. Il occupe d’ailleurs de nombreuses fonctions, dont celui de National Research Professor et président d’honneur et Linus Pauling Research Professor au Jawaharlal Nehru Centre for Advanced Scientific Research. Il a, à son actif, plus de 1 600 publications sur ses recherches et est l’auteur de 48 ouvrages. Il a reçu de nombreuses distinctions, dont le titre de Honoris Causa de 65 universités, dont celles de Purdue, d’Oxford, de Bordeaux, d’Uppsala, de Novosibirsk et de Stellenbosch.
La présidente de la République souligne que le Pr Rao et Abdul Kalam ont tous deux reconnu que « the difference between the North and the South is essentially the Science gap and have worked tirelessly to narrow it ». Dans cette optique, elle invite le Pr Rao à partager sa vision et son expérience avec Maurice et à voir comment cela peut aider le pays « to make science and technology and innovation becomes an indispensable pillar of our economy ».