La décision du gouvernement et en particulier du ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo d’effectuer une fusion des six service providing institutions de l’industrie sucrière et le dégraissage de 400 à 500 employés plongent ces derniers dans le doute. Déplorant le manque de communication des autorités sur cette réforme, plus d’une centaine de travailleurs des corps parapublics de l’industrie sucrière sont descendus dans la rue samedi à Rose-Hill.
La décision du gouvernement de réduire le Global CESS de Rs 519 M à Rs 287 M contraint à une fusion de la Mauritius Sugar Authority, de la Mauritius Sugar Terminal Corporation, du Mauritius Sugar Industry Research Institute, du Farmers Service Centre, du Cane Planters and Millers Arbitration and Control Board et de la Sugar Planter Mechanical Pool Corporation. Avec cette mesure, le ministère de l’Agro-industrie se voit obligé de supprimer 400 à 500 postes.
Ainsi un Front commun constitué de 14 syndicats des sugar service providing institutions et cinq confédérations a exprimé ses plus vives inquiétudes dans les rues de Rose-Hill samedi après-midi. L’une des principales raisons de cette marche : les lettres des syndicalistes aux ministères concernés, soit l’Agro-industrie, les Finances et le Travail sont restées sans réponses. « Zot deklar sourd ar nou… Zot silans pe touy nou », laissent entendre les syndicats. Déplorant ce manque de communication du gouvernement, les syndicats insistent que la réforme doit se faire dans le dialogue et réclament l’ouverture de négociations.
Le Front commun soutient avoir écrit à l’Union européenne qui l’a reçu dans trois réunions. Selon les syndicats, l’UE se dit disposée à verser une somme additionnelle pour la réforme et recommande au gouvernement mauricien d’entamer les discussions avec les syndicats. Les syndicats insistent également pour recevoir les traitements prévus dans la Multi Annual Adaptation Strategy.
Toolsyraj Benydin explique que « nou pe demann ouver dialog. Fode pa les bann travayer an suspens. Bizin konsiltasion ek negosiasion. De lotr kote minis Satish Faugoo pe res trankil. Nou dan enn moman kot dir bizin preserz lanploi e zot pa pe donn linformasion. »
Les syndicats soutiennent que d’autres manifestations sont prévues si le ministre de l’Agro-industrie n’engage pas le dialogue avec eux. Notons que Satish Faugoo est actuellement absent du pays.