Le Linux System Manager de la Sentinelle Ltd, Ish Sookun, en détention policière depuis samedi suite à son arrestation par le Central CID, rejette toute participation ou même implication dans cette affaire d’e-mails portant sur des menaces d’attentat terroriste en date du 20 janvier, dont une copie a été transmise au Prime Minister’s Office (PMO). C’est ce qu’il a déclaré du Box des accusés, cet après-midi, devant la Bail and Remand Court lors des débats sur la Bail Motion, présentée par ses hommes de loi. Par contre, l’assistant surintedant de police Dawoodharry, représentant le Central CID, a pointé un doigt accusateur contre ce suspect dans l’e-mail adressé à la rédaction de Le-Matinal avec des menaces d’attentat contre des cibles précises venbdredi poussant le commissaire de police, Mario Nobin, a animé un point de presse d’urgence pour rassurer la population. 
« Je n’ai rien à faire avec ces e-mails. Je ne suis pas l’auteur de ces e-mails. Je n’ai rien à faire avec ces menaces d’attentat terroriste »,a déclaré le dénommé en Cour tout en se disant prêt à respecter toutes les conditions de caution imposées par la Cour.
De son côté, lASP Dawwoodharry a évoqué la responsabilité d’Ish Sookun dans l’e-mail destiné à Le-Matinal en date du 20 janvier. Toutefois, répondant aux questions des conseils légaux du suspect, il a ajouté qu’à ce stade, Ish Sookun n’a pas été encore interrogé Under Warning  ou que les « Technological Evidence » saisies lors de la perquisition de samedi n’ont encore été soumises à des examens Forensic.
La Bail and Remand Court a réservé le Ruling pour le mardi 2 février avec le System Administrator de la Sentinelle renvoyée en cellule policière.