L’ex-ministre et VPM, Showkutally Soodhun, poursuivi pour outrage à un membre de l’Assemblée nationale, n’a pu se rendre en Cour intermédiaire ce mardi dans le cadre de la reprise du procès. Pour cause, le ministre a été hospitalisé il y a deux jours.

Ses hommes de loi ont présenté le certificat médical du député, démontrant qu’il est admis à l’hôpital Wellkin depuis le 29 septembre et qu’il est suivi par un cardiologue.

Showkutally Soodhun avait été pris d’un malaise à son domicile. Son avocat, Me Ravind Chetty, SC, a indiqué que son client « suit des traitements et sera remis sur pied dans quelques jours ».

Le magistrat Sacheen Boodhoo a, de ce fait, ajourné l’affaire au 3 avril 2020.

Pour rappel, le 18 juillet 2017 à Flacq, Showkutally Soodhun avait déclaré lors d’un congrès : « Si mo bodyguard ti donn mwa revolver mo touy Xavier Duval dan Parlman. Mo dir li for mo touy li dan Parlman apre sa mem ki apel Jihad ! »

Xavier-Luc Duval avait porté plainte contre le ministre. Et le 5 octobre, le DPP avait logé une charge formelle contre Showkutally Soodhun, qui occupait alors les fonctions de VPM et ministre du Logement et des Terres.

Ce dernier est poursuivi pour “outrage against a member of the National Assembly, namely Honourable Xavier-Luc Duval, on account of his functions as leader of the Opposition”, en violation de l’article 156(1) du code pénal.