L’épouse et présumée complice de Faizal Mohamud, soupçonné d’avoir envoyé par courriel plusieurs menaces d’attaque terroriste, a été une nouvelle fois admise à l’hôpital Jeetoo après avoir comparu hier en cour de Rose-Hill. Shjinaz Mohamud et son époux sont poursuivis sous la Prevention of Terrorism Act (PoTA).

Accompagnée de son homme de loi Me Assad Peeroo, elle devrait prochainement se rendre au Central Criminal Investigation Department (CCID) afin de donner sa version des faits.

Quant à Faizal Mohamud, il aurait sollicité Razack Peeroo pour le défendre dans cette affaire.

Pour rappel, Feizal Mohamud serait l’auteur de plusieurs menaces terroristes envoyées par e-mail au Prime Minister’s Office, au Commissaire de Police Mario Nobin et à plusieurs presses.

Après enquête et en travaillant sur certaines informations fournies par la Counter-Terrorism Unit du Prime Minister’s Office, l’équipe de Devanand Reekoye a pu remonter jusqu’à Feizal Mohamud, et ce grâce à une adresse Internet Protocol (IP). Le couple avait été arrêté aux petites heures le samedi 4 mai.

La police a par la suite perquisitionné leur domicile, à Coromandel, où elle a saisi des appareils informatiques qui seront examinés par la Cybercrime Unit. Même si au final, il n’y a eu aucun attentat, la police souhaite savoir la motivation derrière cet acte.

Feizal Mohamud se trouve toujours en détention policière.