Le sport mauricien doit beaucoup à la paire Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo qui ont fait honneur au quadricolore national. Médaillé d’or aux Jeux d’Afrique de Maputo (Mozambique), ces deux athlètes ne sont qu’à une marche de leur rêve, une qualification pour les Jeux Olympiques de Londres cette année.
Elles font la fierté de Maurice. Le désir le plus cher de Natacha Rigobert et d’Élodie Li Yuk Lo est de voir flotter tout haut le quadricolore mauricien grâce à leur discipline sportive commune, le beach volley, aux Jeux Olympiques cette année. C’est bien sûr tout le bien qu’on puisse leur souhaiter. Grâce à ces deux sportives de haut niveau, Maurice est en train de se faire un nom dans le beach-volley. C’était par ailleurs la première fois que cette discipline sportive était au programme des Jeux d’Afrique. Ces deux athlètes, très combatives, ne doivent cette réussite qu’à leur dur labeur. En finale de ces Jeux d’Afrique, elles avaient pris la mesure de la paire sud-africaine composée de Palesa Sekhenyana et Randy Williams en deux sets (21-13 et 21-12). Elles disputeront de ce fait un dernier tournoi, soit la phase finale de la Coupe Continentale, qui se tiendra en Afrique du Sud en juin prochain. Il est à noter qu’en début d’année, les deux beach-volleyeuses ont remporté le tournoi de Namibie et avait pris la deuxième place à un tournoi au Mozambique en juillet dernier.
Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo sont très complémentaires. Quand l’une allie puissance et précision, l’autre fait dans la technicité. Elles ont, notamment, fait plusieurs étapes en Europe, dont l’Autriche, la Pologne et la Suisse, pour accumuler des points. A titre d’information, Natacha Rigobert, 31 ans, s’est s’envolé pour la France afin de poursuivre ses études tout en continuant à pratiquer le volleyball,ce depuis  l’âge de 20 ans. Elle faisait notamment partie de la sélection de Maurice de volley-ball en 1994. En France, elle a évolué au sein des équipes telles que Cannet (champion de France en 2004), le Racing Club de Villebon-sur-Yvette (champion de France de D2 en 2005). Élodie Li Yuk Lo, 29 ans, professeur de biologie et d’éducation physique et sportive dans un établissement d’enseignement secondaire à Toronto, a immigré au Canada à un très jeune âge. Elodie a découvert le beach-volley à l’université de Toronto et a remporté plusieurs trophées sous les couleurs de l’université de 2001 à 2006. Elodie avait confié à une amie qu’elle recherchait une partenaire. Une amie l’a mise en contact avec Natacha Rigobert avec qui elle a échangé des courriels durant l’été 2008. Leur paire est constituée lors de cette même année.
Ensemble, elles se sont qualifiées pour la phase finale de la Coupe Continentale qui se déroulera l’année prochaine et qui déterminera le représentant du continent africain aux Jeux Olympiques de Londres. Espérons que ces deux mauriciennes atteignent leur objectif, elles qui voudraient aider Maurice sur le plan international. Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo ont définitivement marqué l’année 2011.