Les discours des différentes personnalités terminés, mercredi à Ébène, lors de la cérémonie des lauréats du TFES, le Commissaire des Sports de Rodrigues, Ismaël Valimamode, est invité à prendre la parole. L’air sérieux, il avoue qu’il n’a pas grand chose à ajouter estimant avec que les autres orateurs avaient tout dit. Il n’empêche qu’il demande toute de même aux jeunes d’être très attentifs sur le peu de chose qu’il a à dire. On sens qu’Ismaël Valimamode a quelque chose de très fort à partager. On s’attend à qu’il fasse part de la frustration des athlètes rodriguais. Nous n’avons pas tort, car loin de se lancer dans un règlement de compte comme peuvent le penser certains, le commissaire des Sports exprime tout simplement sa colère face au manque de soutien et surtout l’absence total de considération dont souffre « ses athlètes ».
Le 27 janvier dernier, Ismaël Valimamode déclarait dans une interview à Week-End: « Certaines fédérations n’ont pas de considérations pour les athlètes rodriguais ». Plusieurs mois après, le discours n’a pas changé. Après avoir remercié le ministre Ritoo, le TFES, en particulier son CEO Michael Glover, par rapport au soutien accordé aux jeunes faisant partie des structures du trust dans l’île, Ismaël Valimamode s’est lâché. Il n’empêche qu’il a pris bien soin en faisant son plaidoyer. Faisant référence à la saison qui se termine, il a expliqué que les athlètes de Rodrigues ont remporté 282 médailles (142 or, 73 d’argent et 67 de bronze) lors des compétitions nationales, régionales, continentales et mondiales.
A pareille époque, l’année dernière, Rodrigues avait obtenu 160 médailles. « Comparativement à 2012, nous avons connu une augmentation de 75%. Cela témoigne de la politique de développement mis en place au sein de la Commission des Sports. De plus, des athlètes comme James Agathe, Facson Perrine, Joyce Milazar et autres Christiane Legentil, ont brillé au plus haut niveau. Ce qui démontre que nos athlètes valent leur pesant d’or », a-t-il fait remarqué. En revanche, a-t-il souligné, les Rodriguais doivent souvent faire face à des difficultés au niveau de leurs fédérations.  « Malheureusement, les motivations de certains ne sont pas claires. »
C’est la raison pour laquelle, a-t-il ajouté, Rodrigues demande à participer à des compétitions en tant qu’île. « C’est une revendication juste et légitime. Mais je tiens à rassurer que ce ne sera pas pour les prochains Jeux des Îles de l’océan Indien de 2015 », a-t-il dit. Ismaël Valimamode a demandé que Rodrigues puisse, dans un premier temps, prendre part aux Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI) de 2014 à Djibouti. Il a fait ressortir que la préparation pour les JIOI de 2015 a déjà démarré et espère qu’un maximum de Rodriguais puisse y participer. Dans ce cas également, le commissaire a remercié le TFES pour son soutien.
D’autre part, Ismaël Valimamode a indiqué que le sport rodriguais est dans le flou et ce, malgré l’assurance donnée par le ministre Ritoo par rapport au nouveau Sports Bill. « Malgré un budget dérisoire en 2013, nous avons aidé neuf athlètes à travers des bourses de Rs 2 000 à Rs 5 000. Quant j’entends les sommes qu’on débourse à Maurice, je suis choqué », a-t-il fait remarquer.
Tout en remerciant le MJS dans le cadre de la pose d’une nouvelle piste synthétique au stade Camp du Roi, Ismaël Valimamode a indiqué que le concept d’autonomie est mal comprise. « C’est pourquoi je soutiens la demande des comités régionaux pour l’institution d’un comité régional olympique. Je souhaite vivement que cette demande aboutisse et ce, afin que les jeunes rodriguais puissent s’épanouir davantage », a-t-il conclu.