Les célébrations du 30e anniversaire du Mauritius Examination Syndicate ont été marquées par le lancement des projets comme suit : HSC professional, Item Banking et E-Marking. Et ce, en présence des cadres de la Cambridge International Examination (MES). Le temps pour le directeur de la MES, Lucien Finette, d’aborder la consolidation du partenariat MES–Cambridge.
« L’heure n’est pas seulement à la fête pour les 30 ans d’existence de la MES mais c’est aussi le temps de réflexion », a déclaré le directeur de la MES, Lucien Finette. Ce dernier a fait une incursion dans le passé, en particulier aux débuts de l’institution. En effet, en 1984 une fuite lors des examens de la School Certificate (SC) incite le gouvernement d’alors à mettre en place une institution dont la tâche consiste à veiller au bon déroulement des examens. « À l’époque, cette initiative s’était heurtée au scepticisme des mauriciens; aujourd’hui, personne ne remet en question l’intégrité de la MES », a soutenu M. Finette.
Par ailleurs, le directeur de l’institution entend faire de la MES une administration « paperless ». C’est d’ailleurs dans cette optique que le E-Marking et le Item Banking ont été lancés. « Le système éducatif est toujours amené à évoluer. Nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers », a souligné Lucien Finette.
Le E-Marking permettra aux examinateurs d’évaluer les candidats en utilisant la technologie. Cette innovation a pour avantage de générer des statistiques et des résultats en instantané. Et ce, tout en réduisant les coûts : moins de gaspillage de papier dans le souci d’une initiative écologique. L’impartialité de cette démarche est aussi mise en exergue.
Quant au Item Banking, c’est un service en ligne qui permet aux écoles de consulter les questions d’examens des années précédentes. Ce service contiendra un moteur de recherche pour accéder aux papiers d’examens. Le Item Banking vise donc à inscrire les élèves dans une démarche pratique.
Présent à cet événement, le Chief Executive de Cambridge, Michael O’Sullivan a déclaré être très heureux de faire partie des célébrations du 30e anniversaire de la MES. Selon lui, le lancement de ces projets est un accomplissement. Il a souligné l’importance d’optimiser ses services dans un monde en constante évolution. Et de faire ressortir aux étudiants présents que les employeurs sont désormais à la recherche de l’imagination et de la créativité.
Le ministre de l’éducation Vasant Bunwaree a, pour sa part, attiré l’attention sur le fait que le partenariat entre la MES et la CIE est fondée sur la confiance et la compréhension. « La CIE a toujours été attentive à nos besoins, aux besoins des Mauriciens », a fait ressortir le ministre. Et de souligner que la MES est sur la bonne voie pour atteindre l’excellence.