Kim Gueho a démissionné jeudi dernier de son poste de présidente de la Mauritian Equestrian Sports Federation (MESF) et également de son poste de trésorière et membre du Comité Olympique Mauricien (COM). C’est Hughes René qui a repris le flambeau au poste de président de la MESF, lui qui aura à continuer le travail entrepris jusqu’ici. Entre retrouver sa santé et la fédération, il n’y a pas eu photo pour Kim Gueho. C’est pour cette raison qu’elle a décidé non seulement de se retirer de la présidence de la Fédération mauricienne des Sports Equestres, mais aussi de touts les activités de cette fédération qu’il a su tirer vers le haut depuis son arrivée.
«Je cède la place à Hughes René qui est vraiment compétent et il saura mener sa tâche à bien. Je lui fait totalement confiance. Il a les capacités pour faire prospérer encore plus la discipline», avoue Kim Gueho, d’une voix nouée mais contente quand même de laisser les affaires de la MESF entre les mains des gens capables de pousser encore plus vers le haut cette discipline. Mais cette séparation n’a pas été aussi facile. Il faut savoir que Kim Gueho compte 11 ans de bons et loyaux services à l’équitation mauricienne. Avec sa complice, Clothilde Jauffret elles  sont parvenues à briser tous les tabous pour donner une nouvelle orientation à cette discipline, longtemps considérée à tort ou à raison comme un sport de riche à Maurice.
Kim Gueho a donc été forcée de  tirer sa révérence, mais ce n’est pas sans regret. «J’ai énormément de regret car j’aime l’équitation et j’ai dédié une bonne partie  de ma vie à la discipline. J’étais dans un premier temps secrétaire de la fédération, épaulant Clotilde Jauffret pendant 9 ans avant de prendre les rênes en février 2013. Mais il faut maintenant que le travail se poursuit. Ce fut un plaisir de travailler avec les membres qui m’ont apporté leur soutien», indique-t-elle. Son seul souhait maintenant c’est que le travail déjà entamé ces dernières années va dans la même direction, surtout que  lors d’une réunion de la fédération, tenue jeudi que le comité a tranché  en faveur de Hughes René après un tour de table.
Le nouveau président a d’ailleurs tenu à rendre hommage à son prédécesseur. «Elle a effectué un travail colossal pour la vulgarisation de la discipline. Elle a positionné l’équitation sur l’échiquier régional, continental et international. Une personne qui a consacré beaucoup de temps à sa passion et qui s’est toujours donnée à 200 % dans tout ce qu’elle faisait», souligne Hughes René, avant d’ajouter qu’il tentera de poursuivre sur cette même dynamique. «Je ne vais rien chambouler et aucunement changer l’orientation. Nous sommes sur la bonne voie et l’objectif demeure toujours la promotion de la discipline. Tout se passera bien car je compte travailler d’arrache-pied étant moi-même un grand passionné du sport équestre».
Le départ pour des raisons de santé de Kim Gueho à la tête de la MESF n’est pas sans conséquence. Elle a aussi démissionné de son poste de trésorière du Comité Olympique Maurice. L’information a été confirmée par le président du COM, Philippe Hao Thyn Voon, qui ne cache pas ses émotions devant les raisons qui poussent Kim Gueho à s’éloigner du COM. «Je souhaite vivement qu’elle retrouve très vite sa santé afin qu’elle puisse être au service d’un sport dont elle a toujours servi la cause», dira encore le président du COM.
2e démission au COM
Ce dernier se retrouve avec une seconde démission en moins d’une année au sein du Comité Olympique Maurice. Celle de Kim Gueho vient s’ajouter à celle de Stéphan Buckland qui a aussi démissionné comme représentant des athlètes, alors que Philippe Li Kam Chung, le président de la Fédération mauricienne de Basket-Ball et membre ordinaire au soin du COM, ne donne plus signe de vie au comité. «Pour l’heure, l’assistant trésorier a pris le relais et  le comité décidera de la marche à suivre», explque PHTV.