Le Premier ministre, Navin Ramgoolam , est revenu sur la réforme électorale dans son message à la nation à l’occasion du Nouvel An, hier soir. Sans donner de détails précis sur le calendrier, il a répété une nouvelle fois son intention de lancer un débat national sur des changements constitutionnels avec la publication d’un livre blanc. Il ajoute que des changements de cette envergure interviennent après mûres réflexions.
Navin Ramgoolam a souligné que l’objectif de la réforme est de rassembler la nation mauricienne et non de la diviser. « Si le projet de réforme électorale divisera la nation mauricienne, je préfère ne pas aller de l’avant même si cette réforme est dans mon intérêt », a-t-il fait ressortir.
Le chef du gouvernement a également fustigé l’opposition en soutenant que « le ministère de la Parole pa fer péi progressé » ou encore en faisant état de « campagnes de palabres et de réglements de comptes ».Il a épinglé des proches de la famille d’un politicien, qui a provoqué l’enclavement de Flic-en-Flac avec la construction d’un hôtel dans la région.
Le Premier ministre, qui a passé en revue la mise à exécution de toute une série de projets d’infrastructure, dont le Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport Terminal, a aussi eu une pensée spéciale pour les Rodriguais, affectés par le passage du cyclone Amara, et les proches des victimes des Flashfloods du 30 mars 2013 à Port-Louis et de l’accident de Sorèze.