« La population a fait son choix. Il y a eu un vote pour le changement », a reconnu le Président de la République Kailash Purryag dans son traditionnel message de Noël, prononcé hier soir, revenant ainsi sur le résultat des élections générales du 10 décembre dernier.
Pour le Président de la République, la population dans son ensemble a démontré son attachement à la démocratie. « Elle a exercé son droit civique dans l’ordre et la discipline, librement et dans le respect des valeurs démocratique », souligne-t-il. « Tous les observateurs étrangers ayant suivi les élections ont été unanimes à nous féliciter et à faire nos éloges sur la façon dont se sont déroulées les élections. Nous devons être fiers de nous-même en tant que peuple. La population a fait son choix. Il y a eu un vote pour le changement », a-t-il observé.
Le Président de la République a félicité la nouvelle équipe gouvernementale et lui a souhaité « bonne chance et plein de succès » pour l’avenir. Kailash Purryag a aussi invité la population à se mettre au travail. « Sans le travail assidu et la productivité, nous ne pourrons pas assurer un meilleur avenir à nos enfants », a-t-il dit avant de présenter l’éducation, le changement climatique, le chômage et le combat contre la pauvreté comme étant « les principaux défis à relever avec la collaboration de chaque citoyen, dans un élan national ». Le Président a eu un mot spécial pour les jeunes qui, dit-il, représentent « le pilier de l’avenir et du progrès du pays ». Il les a invités à assumer pleinement leurs responsabilités dans l’éducation et dans la société. « La liberté est importante, mais la responsabilité l’est encore plus. Les jeunes devront avoir un juste équilibre entre la liberté et la responsabilité. »
Fidèle à son habitude, le Président de la République a réitéré l’importance qui doit être accordée à l’éducation. Il a fait état de différents rapports internationaux sur ce sujet, dont un rapport réalisé par la Banque mondiale. « Ce rapport a démontré que, plus que jamais, l’éducation est devenue un élément fondamental et incontournable dans le développement et la croissance économique d’un pays. Il démontre qu’il ne suffit pas à l’enfant d’aller à l’école. Il faut également accorder de l’importance à ce qu’il apprend, à l’école comme en dehors de l’école, depuis le primaire jusqu’à ce qu’il intègre le marché du travail », a insisté le Président. Et de lancer un appel solennel à tout le monde afin de prendre conscience  des développements importants qui sont en cours dans le secteur éducatif. « C’est l’éducation qui a été à la base de notre réussite économique et sociale, et qui a transformé, pour le meilleur, notre vie », a-t-il dit avant d’inviter la population à « s’inspirer du message de paix et d’amour du Christ ».