Photo illustration

En dépit du chamboulement cette année avec le changement de date, le comité organisateur du pèlerinage au caveau s’attend à une foule « beaucoup plus conséquente » à la traditionnelle messe de 20h de samedi prochain présidée par l’évêque de Port-Louis, le cardinal Maurice Piat et qui sera retransmise en direct à la télévision.

Ce pèlerinage 2019 ayant pour thème « Disip-Misioner Kouma Per Laval » marque le 178e anniversaire de l’arrivée du Père Laval à Maurice et la 155e commémoration de sa mort. « Nous pensons qu’il y aura trois fois plus de personnes ce jour-là », dira Steve Chan Chu, associé spiritain (un laïc engagé au sein de la congrégation des Spiritains).

Pour lui, il y a trois raisons à cela : le pèlerinage qui a lieu un samedi ; la fermeture du caveau à 1h du matin ; et la célébration au cours de la messe des dix ans d’existence du programme de formation Zezi Vre Zom, destiné aux hommes et largement répandu dans les paroisses du pays.

« En dix ans, des milliers d’hommes ont participé aux séances de formation de Zezi Vre Zom. Ces personnes viendront en grand nombre et en famille pour la célébration des dix ans de Zezi Vre Zom. Il y a un risque que beaucoup de pèlerins n’arrivent pas à entrer dans la cour à l’heure de la messe à cause de la foule », croit Steve Chan Chu en ajoutant que l’animation de cette messe de 20h a été confiée à Zezi Vre Zom.

Pour permettre à l’assistance de mieux suivre cette célébration, des écrans géants seront installés, notamment à l’intérieur de l’église, dans la cour et sur le parking. Les responsables du Centre Père Laval ont commencé à réfléchir à l’organisation du pèlerinage 2019 depuis la fin de l’année dernière et ont dû faire des ajustements à leur plan initial en apprenant la visite du pape le 9 septembre.

« Depuis un mois, nous avons des réunions presque tous les jours avec les différentes autorités du pays pour passer en revue le dispositif de sécurité pour le pèlerinage et pour la visite du pape, sans compter les réunions que nous avons en soirée avec les bénévoles de la région. Je suis heureux de pouvoir servir mon pays et de faire partie des personnes qui préparent la visite du pape au caveau du Père Laval », a déclaré Steve Chan Chu.

Ainsi, durant la nuit du 7 au 8 septembre, le sanctuaire sera fermé à 1h30 du matin pour s’ouvrir à partir de 5h30. Les pèlerins y auront accès durant la journée du 8 septembre jusqu’à 18h tandis que plusieurs messes sont prévues le même jour. Le sanctuaire restera fermé durant la journée du 9 septembre en raison de la visite du pape et s’ouvrira à nouveau au grand public le lendemain à partir de 5h30.

« Les 800 bénévoles qui sont d’un apport précieux pour le service d’ordre seront à pied d’œuvre pendant tout le week-end du 7 au 8 septembre jusqu’à une heure très tardive et reviendront le lundi 9 septembre pour continuer leur mission. C’est inhumain de leur demander de venir contrôler le flux de visiteurs juste après le passage du pape le 9 septembre », a expliqué Steve Chan Chu.

Avec l’arrivée du pape et de sa délégation à Sainte Croix à 16h, un certain nombre de personnes pourront avoir accès à la cour de l’église afin de permettre à François d’avoir un contact direct avec la population mauricienne. En raison de l’espace restreint et par mesure de sécurité, environ 2 500 personnes seulement pourront avoir une place dans la cour.
À son arrivée devant l’église, le pape sera accueilli par trois évêques de la Conférence épiscopale de l’océan Indien ainsi que par les pères André Sunnasee et Lelio Prudence. Tandis qu’une chorale d’une centaine d’enfants fréquentant les écoles de la région de Port-Louis/Sainte-Croix entonnera un chant de bienvenue composé spécialement pour cet événement et dont le texte est en français et en italien. Les enfants chanteront un autre morceau en créole pour dire au revoir au pape. Les deux chants ont été composés par Orphée Lebon, assistant maître d’école à Père Laval RCA.

Outre un temps de recueillement au caveau, le pape rencontrera une douzaine de malades, des parents des toxicomanes et un petit groupe de personnes de différentes cultures et religions présentes dans la société mauricienne. Par ailleurs, les responsables du Centre Père Laval anticipent la présence matinale de nombreux Mauriciens dans la cour de Sainte Croix le 9 septembre afin d’avoir une bonne place pour voir le pape. Ces personnes pourront suivre sur des écrans géants installés devant l’église la messe qui se déroulera à Marie Reine de la Paix.