Rekonesans, zistis, devlopman. Ces mots surplombent l’Eglise de La Gaulette en ce 1er février, jour de l’abolition de l’esclavage. Des thématiques appuyées par le Cardinal Maurice Piat lors de son homélie devant une salle bondée. Parmi ceux présents, le Premier ministre Pravind Jugnauth et son épouse Kobita, le VPM Ivan Collendavelloo, et aussi le président de la République par intérim, Barlen Vyapoory.

Le Cardinal en a profité pour réitérer son souhait en faveur de l’aménagement d’un musée de l’esclavage. Concernant la gratuité de l’éducation tertiaire, il a demandé plus d’emphase sur les cours techniques et la professionnalisation.

Au préalable, le Comité diocésain 1er février a tenu une marche du supermarché de La Gaulette jusqu’à l’Eglise de la pêche miraculeuse.