À quelques jours de la traditionnelle messe organisée par le Centre diocésain du monde ouvrier (CDMO), le jour de la fête du Travail, le père Jean-Maurice Labour, aumônier de cette organisation, reconnaît que la mobilisation d’antan autour de cette messe « s’est beaucoup diluée ».

Les travailleurs sont en effet moins nombreux à assister à cette messe diocésaine, laquelle attirait autrefois une foule importante. « Les mouvements d’Action catholique passent par une crise correspondant à celle de la société », analyse le vicaire général avec honnêteté.

Pour rappel, la messe du 1er mai aura lieu cette année en l’église Notre Dame de la Visitation, à Vacoas, sur le thème “Mersi travayer pou to kontribision pou devlopman nou pei”, en lien avec le 50e anniversaire de l’indépendance.