« L’homme a le droit à la parole au travail. Celui qui n’a pas le droit à la parole est un esclave. L’employé doit comprendre l’objectif de son travail », a martelé l’évêque de Port-Louis Mgr Piat hier matin lors de la célébration de la messe du 1er-Mai en l’église du Saint-Sacrement à Cassis. Les divers témoignages apportés ont mis en avant les difficultés des travailleurs, dont le salaire minimum, le manque de temps des parents pour leurs enfants, l’endettement, l’alcool, la drogue et le suicide.