La traditionnelle messe de minuit, mardi soir, a attiré nombre de fidèles dans la majorité des paroisses de l’île. Le curé de l’église Immaculée Conception, à Port-Louis, le père Hervé de Saint Pern, a célébré l’eucharistie au Monument Marie Reine de la Paix. Le père Daniel Manique, prêtre mauricien qui exerce son ministère en France, avait participé à la cérémonie.
Cérémonie que les chrétiens relient au commandement « faites ceci en mémoire de moi » donné par Jésus à ses disciples, l’Eucharistie a été célébrée  au pied de la Montagne des Signaux sous un ciel mi-couvert accompagné d’une fraîche brise, en présence de centaines de personnes venues en famille. La messe a été précédée par des chants de Noël par la chorale, pour mieux préparer les fidèles à cette célébration traditionnelle, qui commémore la naissance de Jésus, fils de Dieu, venu au monde pour être le sauveur de l’homme. Le célébrant a proclamé l’Évangile de saint Mathieu, qui relate l’origine de Jésus-Christ, puis la chorale a interprété le chant « Gloire à Dieu ».
Dans son homélie, le père de Saint Pern a mis l’accent sur le mot “cadeau” qui est lié avec celui de « présent ». Il a expliqué que rien n’est laissé au hasard quand il s’agit d’offrir un cadeau à quelqu’un, il faut prendre en considération ses goûts, son âge etc. La tradition chrétienne d’offrir des présents à l’occasion de la fête de Noël, dit le célébrant, est une forme de célébration du cadeau que Dieu a fait au monde, à toute l’humanité  en se manifestant à travers la naissance d’un bébé, emmailloté et couché dans une mangeoire dans une étable à Bethléem. « Les Anges ont dit aux bergers que Dieu, en venant au monde, a choisi de se faire reconnaître à travers un nouveau-né, pour attirer l’attention, l’amour des hommes, comme un couple accueille son premier né avec les mêmes sentiments. Dieu  nous apprend ainsi à nous mettre à son service. Le fondement de la vie humaine est l’amour, il nous demande de l’accueillir, de le servir afin de faire de même envers notre prochain. Dieu nous invite à nous rendre plus « présent » aux autres, qui sont dans le besoin, d’être à la disposition des autres ». Le célébrant devait soutenir que Dieu s’est fait homme pour demeurer en lui, dans son coeur ; celui qui écoute et met en pratique la volonté de Dieu sera sauvé.
La cérémonie a débuté à 20 h pour prendre fin à 21 h 30. Outre les paroissiens du ward 4 de la capitale, des fidèles sont venus d’autres paroisses de l’île pour participer à la célébration, dont des Mauriciens en vacances au pays.