Naz Teeroovengadum est sous le coup d’une suspension de ses fonctions au niveau du Club Sportif Trotters de Quatre Bornes, équipe dont il occupe la présidence. Cette décision a été prise par le comité directeur de l’Association mauricienne de volley-ball (AMVB) suite à des incidents survenus en octobre de l’année dernière lors de la rencontre Trotters/Ernest Florent VBC. Il est également stipulé que d’ici à trois mois, Naz Teeroovengadum fera face à un comité disciplinaire.
Le président de l’AMVB, Bharun Teeroovengadum, explique la raison de cette suspension. « Naz avait mal agi devant des arbitres et des officiels, dont une femme. À mon avis, un gymnase doit être un lieu où règnent le respect et la discipline. » Pour rappel, non satisfait que l’arbitre Daniel Virginie n’ait pas autorisé que les joueurs des Trotters s’échauffent au filet, alors que l’équipe adverse se faisait attendre, Naz Teeroovengadum n’avait pas hésité à dire ses quatre vérités.
Contacté ce matin, Naz Teeroovengadum a laissé entendre qu’il n’était pas en présence de cette lettre de suspension. Néanmoins, il souligne avoir déjà informé l’AMVB que l’entraîneur des Trotters, à savoir Richard Delaire, agira désormais en liaison avec la fédération. « Cette décision a été entérinée de concert avec les joueurs et les autres dirigeants. Je ne veux plus avoir affaire avec les membres de la fédération. Ils ne perdent rien pour attendre, car j’ai d’ailleurs soumis un rapport en 54 points au ministère de la Jeunesse et des Sports concernant le déroulement de la dernière assemblée générale élective. » Entre les frères Teeroovengadum, la hache de guerre est sans doute être loin d’être enterrée.
Par ailleurs, afin de démontrer que la fédération ne compte désormais tolérer aucun écart, les dirigeants du Rivière-du-Poste VBC et des Trou-aux-Biches Sharks seront convoqués devant un comité demain après-midi. Et ce, suite aux incidents survenus lors de la finale du championnat masculin 2A en octobre dernier.