Soixante-quinze pour-cent des objectifs fixés concernant la mise en oeuvre des mesures budgétaires pour les trois premiers mois de l’année ont été atteints, a souligné hier le vice-Premier ministre et ministre des Finances, qui s’adressait au dîner annuel organisé par l’American Chamber of Commerce (AmCham). « C’est la première fois qu’une telle performance est réalisée », a laissé entendre Xavier-Luc Duval.
La particularité de l’exercice budgétaire de 2012 est qu’un délai a été fixé dans l’application de toutes les mesures annoncées dans différents secteurs économiques. Parmi les mesures réalisés figurent la création d’un syndic à Quatre-Bornes, a annoncé le vice-Premier ministre et ministre des Finances.
Xavier-Luc Duval a annoncé l’année dernière que le gouvernement accorderait une subvention de Rs 200 par unité de logement de la NHDC, soit Rs 2 400, afin d’assurer la présence d’un syndic dans chaque bloc de la NHDC du pays à l’exception de ceux destinés à la classe moyenne. Le VPM et ministre des Finances a aussi fait état de la formation d’un syndic dans les appartements de la NHDC de Palma cette semaine.
Dans son intervention, le Grand argentier a accueilli favorablement la prorogation de l’Assemblée nationale par le Premier ministre. Selon lui, la présentation d’un nouveau programme gouvernemental s’inscrit pleinement dans la logique de l’élaboration d’un « 10-year economic and social transformation program ».
Le VPM a par la même occasion estimé qu’il n’y avait aucune raison de s’alarmer concernant les répercussions de la crise économique sur l’économie mauricienne. « The situation so far is not alarming. We are still forecasting growth », a dit Xavier-Luc Duval. Il a rappelé que le taux de croissance touristique pour le mois de février se situait autour de 2,5 %, le secteur des Tic et BPO connaît une croissance modérée, le nombre des compagnies offshore connaissait une croissance modérée, le seafood hub a connu une croissance de 36 %. Neuf nouveaux fonds d’investissements ont augmenté par neuf. Le taux de croissance des investissements étrangers directs sont basses mais sont de qualité. Il a lancé un appel aux investisseurs locaux de profiter de l’occasion pour investir car « we must never lose good crisis ».
Le Board of Investment multiplie par ailleurs ses efforts en vue d’attirer les investisseurs. Un conférence sur les investissements en Afrique à partir de la plateforme mauricienne sera organisée en juin en Grande-Bretagne avec l’aide du gouvernement britannique. Une autre conférence sur les Marina sera organisée en juin. Xavier-Luc Duval a observé que beaucoup d’intérêts se sont manifestés pour la création d’une industrie cinématographique à Maurice.
D’autre part, les négociations entre Maurice et l’Inde sur le traité de non double imposition se poursuivent. Maurice a fait des propositions aux autorités indiennes et attend actuellement des contre-propositions. Le Grand argentier espère qu’un accord concernant la création d’une zone de libre échange entre Maurice est l’Inde pourra être conclu dans un avenir proche.
Entre-temps, Maurice est devenue la plateforme préférée des compagnies indiennes pour des investissements en Afrique. Entre avril 2011 et février dernier, 2,7 milliards de dollars américains en provenance de l’Inde sont passés par Maurice à destination de l’Afrique. La bonne réputation de Maurice s’est par ailleurs renforcée avec l’annonce que Maurice n’est pas un pays à risques en matière de blanchiment d’argent. Le FMI a, cette semaine, félicité Maurice pour son « skillful macroeconomic management and good reform track record ».
Xavier-Luc Duval s’est dit très optimiste quant à l’avenir. La réforme de la fonction publique et des corps para-étatiques est en bonne voie. Les procédures d’appel d’offres seront revues avec la réforme dans système de « public procurement ». L’Equal Opportunities Act permettra « d’avoir une plus grande équité et de justice » dans l’économie.
La hausse des salaires enregistrée en Chine peut jouer en faveur de Maurice. Dans ce contexte, le VPM et ministre des Finances a précisé que la « productivité » n’est pas un vain mot. Xavier-Luc Duval a annoncé que dans le cadre de son passage à Washington en avril aux réunions de la Banque mondiale et FMI, il entreprendra une campagne d’explication sur les mérites de la « Limited Partnership Act » et sur l’ambition mauricienne de faire de Maurice un « medical and education hub ».
Xavier-Luc Duval a bouclé son intervention en observant que du pétrole a été découvert le long des côtes de la Tanzanie et du Mozambique. Cela a été le cas à Madagascar également. Il a observé que grace aux initiatives du Premier ministre Maurice est appelée à cogérer avec les Seychelles une superficie de plus de 396 000 kilomètres carrés sur le plateau continental des Mascareignes. Cela s’ajoute aux 1,9 million de km2 de la zone économique exclusive de Maurice. « What if we discover oil in these waters », a lancé Xavier-Luc Duval.