Amara, qui conserve son intensité de cyclone tropical intense, est une sérieuse menace pour Rodrigues qui maintient l’alerte 3 et qui devrait connaître des conditions cycloniques à partir de ce soir. Par ailleurs, la station météo de Vacoas attend que le centre d’Amara traverse la longitude 65 ° Est (une direction ouest) pour décider si une première alerte cyclonique doit être émise pour Maurice. Si Amara poursuit sa course vers l’Ouest, elle pourrait en effet représenter un danger pour l’île…
Rodrigues est passée depuis ce matin en alerte 3. L’alerte qui a été maintenue durant la matinée, devrait l’être cet après-midi.
Selon le pointage de 10 h, le centre d’Amara était situé en latitude 18,4 ° Sud et longitude 65, 3 °Est et évoluait à une vitesse de 10 km/h à 240 km à l’est-nord-est de Rodrigues. Déjà à 10 h ce matin, les plus fortes rafales enregistrées était comme suit : Citronnelle : 79 km/h, Pointe-Canon : 76 km/h et Plaine-Corail : 68 km/h. Les rafales devraient atteindre cet après-midi 90 km/h.
Comme anticipé par les services météorologiques mauriciens, Amara a ralenti sa course depuis hier, sa vitesse de déplacement passant de 13 km/h à 10 km/h en matinée. Amara devrait ainsi « stagner » dans les parages de Rodrigues et le résultat est que l’île subira de plein fouet les effets des rafales et des conditions cycloniques. L’appréhension au sujet de ce cyclone tropical intense, explique le directeur de la Météo, Mamade Beebeejaun, est que s’il ralentit, la période de vents forts sur Rodrigues sera prolongée. Mamade Beebeejaun conseillait vivement à la population rodriguaise de compléter toutes les précautions. Selon les calculs, Amara passera à son point le plus rapproché de Rodrigues, soit à environ 50 km, entre minuit et 1 h du matin. Mais les conditions cycloniques vont se faire ressentir plus tôt durant la soirée. Des vents de 200 km/h ont en effet été enregistrés près de son centre. La station météorologique de Vacoas n’exclut pas la possibilité d’émettre une alerte 4 ce soir.
D’après les observations à la mi-journée, Amara se déplaçait dans une direction générale d’ouest-sud-ouest et semblait initier une légère incurvation. Mais la station météorologique de Vacoas veut patienter encore afin de confirmer cette tendance sud — vu l’intensité du phénomène — ou voir si le météore poursuit sa course dans une direction ouest-sud-ouest. Dans le premier cas pour Maurice, Amara représenterait un moindre danger mais dans le deuxième, cette trajectoire vers l’ouest la ramènerait près de nous et il faudrait, en conséquence, penser en termes d’alertes cycloniques. Le maintien de la trajectoire ouest-sud-ouest est redouté par les experts de Vacoas qui attendent que le centre d’Amara traverse la longitude 65 ° Est pour décider s’il y a lieu que Maurice passe en alerte cyclonique après confirmation de toutes les données établissant tout infléchissement ou pas. À la mi-journée, le centre du cyclone tropical était à une distance de 800 km à l’est-nord-est des côtes mauriciennes.
Il convient de souligner que Bruce, autre formation cyclonique évoluant dans le bassin cyclonique de l’océan Indien, évolue depuis hier dans la zone de responsabilité des services météorologiques mauriciens. Au stade de cyclone tropical, Bruce est encore loin de Maurice, soit à une distance d’environ 3 400 km à l’est-nord-est. Son centre était situé en latitude 13,3 ° sud et longitude 89 ° est. Bruce évoluait dans une direction d’ouest-sud-ouest à une vitesse de 15 km/h.