Il faudra s’armer de patience avant de revoir le soleil. En effet, la station météo de Vacoas prévoit de la pluie jusqu’à la fête de Maha Shivaratree, mardi prochain. D’ici là, des nuages actifs continueront d’influencer le temps car Maurice se trouve dans une zone d’instabilité. « Nous attendons de la pluie jusqu’à mardi. Mais il pleuvra plus au Sud et sur le plateau central », souligne une prévisionniste de la station météo. Toutefois, une légère améliora- tion du temps sera observée au nord et à l’est à partir de lundi, bien qu’il se puisse que cette amélioration soit de courte durée.

Selon les prévisions, une pluie généralisée est attendue jusqu’à vendredi. La situation restera la même le lendemain. Si un soleil timide pourrait faire son apparition dimanche matin, le vent léger soufflant du Nord provoquera des averses orageuses dans certaines régions. Par ailleurs, deux basses pressions évoluent à l’ouest et à l’est de Madagascar, sans toutefois présenter de menace pour nous.

Après le passage de la pluie, il est prévu que la sensation de chaleur soit encore plus forte. « C’est dû au vent du Nord. La température sera inconfortable en raison du fort taux d’humidité », dit la prévisionniste, ajoutant que ce vent du Nord vient plus précisément de l’Équateur.

Pour ce mercredi, des nuages actifs venant du secteur Nord continueront à influencer le temps. Le nord du pays a été arrosé ce matin de même que le plateau central. L’après-midi, ce sera au tour du Sud. De fortes averses sont attendues. D’autre part, les pluies qui se sont abattues sur l’île depuis ce matin ont provoqué des accumulations d’eau dans plusieurs régions. La météo ayant émis un avis de fortes averses généralisées accompagnées d’orages, le National Disaster Risk Reduction Management Centre (NDRRMC) a activé l’alerte de niveau 2. Ce qui implique que tous les services d’urgence sont en alerte et prêts à intervenir aux situations d’urgence.

À ce sujet, dans la matinée, les pompiers ont dû évacuer l’eau dans une cour à Pailles. Ils ont également été sollicités à l’école primaire de Poste-de Flacq, où le niveau d’eau est monté. Toutefois, ce n’était pas suffisant pour permettre le pompage. A la mi-journée, les cours se déroulaient normalement dans cet établissement.