Bansi a atteint depuis hier l’intensité maximale d’un système cyclonique au niveau de cyclone tropical très intense, mais évoluant à une vitesse quasi-stationnaire de seulement 6 km/h. Ainsi, le centre du météore devrait passer à son point le plus rapproché de Maurice, soit au Nord-Est de l’île, à une distance moyenne de 200 à 250 km de nos côtes durant la journée de mercredi. La station météorologique de Vacoas appelle à la vigilance.
L’intensité de Bansi sur l’échelle de Dvorak est estimée à 6,5 +. À 10 h ce matin, le cyclone se déplaçait dans une direction générale de l’est. Il était centré en latitude 17,5 ° Sud et longitude 57,5 ° Est, soit à environ 280 km au nord de Maurice. Il devrait rester dans une distance moyenne de 250 à 280 km de nos côtes au cours des prochaines heures. Cependant, un scénario privilégié par la station météorologique de Vacoas est que le météore infléchisse vers le sud-est dans la soirée ce qui ramènera son centre encore plus près de Maurice. Son centre devrait passer au plus près de nous à une distance située entre 200 et 250 km au nord-est demain au courant de la journée. D’où le danger que représente ce météore pour Maurice, comme souligné par les services météorologiques dans leur dernier bulletin.
À ce stade de la situation, Maurice semble être épargnée par les bandes les plus dangereuses du météore qui sont essentiellement concentrées autour de son centre. Car Bansi, cyclone tropical très intense, est un système de petit diamètre qui donne le tournis aux prévisionnistes de l’ensemble des agences Météo. La particularité avec les systèmes de petits diamètres est que les vents forts sont concentrés autour du centre, dans un rayon de 100 à 120 km. Et dans le cas d’un cyclone de l’intensité de Bansi, les vents les plus forts autour du centre sont estimés à 300 km/h. Maurice semble pour le moment hors d’atteinte de la ceinture des vents les plus violents susceptibles d’atteindre 120 km/h. Cependant, la vigilance est toujours de mise car le pays se trouve sous l’influence des bandes externes du cyclone qui génèrent des vents de 70 à 90 km/h.
Ainsi, même si Maurice ne devrait pas être inquiétée par un direct hit de ce puissant météore, celui-ci nécessite une surveillance assidue car tout peut arriver, fait-on comprendre à la Météo. « Vue sa position, son intensité, et la possibilité qu’il s’incurve vers le sud-est dans la soirée, le centre de Bansi pourrait s’approcher davantage de Maurice. Donc ce cyclone tropical très intense demeure une menace potentielle pour Maurice et le risque d’avoir des vents cycloniques existe toujours », précise le dernier bulletin de la Météo.
Il est conseillé au public de prendre toutes les précautions nécessaires. De grosses averses sont attendues entre aujourd’hui et demain. Météo Maurice prévoit que le temps restera nuageux à couvert sur l’ensemble de l’île avec des averses éparses et orages isolés. Les averses seront modérées à fortes par moments et par endroits, provoquant des accumulations d’eau et des crues des berges des rivières et autres cours d’eau. Il est vivement conseillé de ne pas s’aventurer dans ces endroits. Des poches de brouillard seront présentes dans certains endroits ce qui réduirait la visibilité. Les usagers de la route sont avisés d’exercer la plus grande prudence. En mer, des houles de 5 à 7 mètres sont attendues surtout sur les côtes nord-ouest, nord et est.
Compte tenu de la trajectoire prévue, le cyclone tropical très intense constituera par ailleurs une menace potentielle pour Rodrigues. Les services météorologiques mauriciens étudient la possibilité de déclencher le premier niveau d’alerte dès demain.