Photo illustration

Après la forte chaleur de la semaine, où le thermomètre affichait jusqu’à 35°C, les pluies qui sont attendues viendront certainement rafraîchir l’atmosphère. De ce fait, il faudra sortir son parapluie à partir de demain. « Nous prévoyons des pluies éparses, qui seront modérées à partir de ce samedi. Ces pluies seront aussi accompagnées d’orages par moments », soutient un prévisionniste de la station météorologique de Vacoas. Ce même type de temps est attendu pour dimanche avec, toutefois, une intensification au niveau des averses. En effet, la masse d’air sur la région est chaude, humide et instable, et favorise la formation des nuages actifs.

Selon le prévisionniste, aucune amélioration du temps n’est prévue lundi et mardi. « En effet, nous attendons davantage d’instabilité », dit-il. Cette instabilité provoquera des pluies plus intenses ainsi que des orages. Le prévisionniste fait ressortir que ce type de temps est provoqué par une convergence. « Nous observons aussi une ligne d’instabilité qui s’approche de nous par le nord-est », dit-il. Ce rapprochement, ajoute-t-il, a provoqué des pluies durant la journée de vendredi dans certaines régions du pays. De plus, des développements nuageux locaux provoqueront aussi des pluies pendant ces quatre jours. Un léger répit au niveau de la température est attendu à partir de samedi.

Selon le prévisionniste, une maximale de 33°C est prévue sur les zones côtières et 30°C sur le plateau central. La minimale sera de 22°C sur les terrains élevés et de 27°C sur le littoral. Malgré les pluies attendues, la mer sera praticable. Par ailleurs, selon la station météorologique, le mois de décembre 2018 aura été le 5e décembre le plus chaud depuis 1969. Les statistiques auprès de différentes « stations » révèlent que la température a augmenté de 2°C les premiers jours. Cette hausse des températures a été notée principalement dans les régions de l’est et du plateau central.

Autre fait notable : la température record de 33,4°C et de 33,3°C à Mon Loisir Sugar Estate et Queen Victoria alors que, pour la même période en 2017, elles étaient de 32,9°C et 32,5°C respectivement. La région de Providence, connue pour son climat agréable, avait enregistré au moins 20 jours chauds. Au niveau de la pluviométrie pour ce premier trimestre, celle du mois de janvier sera inférieure par rapport à celle de l’année dernière à pareille période. La station météo s’attend à moins de 134 mm. Toutefois, de février à mars, elle devrait être près de la normale, soit de 400 mm et 330 mm respectivement. S’agissant des températures, elles seront au-delà de la normale dans différentes régions du pays.