Les épisodes de froid continuels avec un temps venteux s’étalant sur plusieurs jours et des fortes houles touchant les côtes des îles confirment un début d’hiver plutôt froid cette année. Cela, après 12 ans au moins, indique la station météo de Vacoas, qui relève dans ses annales que ce début d’hiver est comparable à mai 2004. En outre, il faudra s’attendre à un hiver plus froid que celui de 2015, avec des chutes de températures de 1 à 2°C inférieurs à la moyenne.
Contrairement à l’année dernière, le mois de mai 2016 a tenu ses promesses en accueillant l’hiver pile poil dès la deuxième semaine. Le froid a été assez rude, ont noté les Mauriciens qui ont sorti pull, cache-col, bonnet, couette. À la station météo de Vacoas, on rappelle que le mois de mai durant lequel démarre la saison hivernale compte aussi quelques jours où se termine la période cyclonique qui s’étend généralement jusqu’au 15 mai. D’où l’alternance généralement observée entre le chaud et le froid durant cette période de transition.
Or, cette année, dès la première semaine de mai, on aura noté plusieurs épisodes de froid avec un temps venteux et pluvieux. Le dernier hiver du même type remonte à 2004, notent les météorologues, qui rappellent qu’en début de l’hiver 2004, alors que la température la plus basse enregistrée durant la journée était de 18,7°C à Arnaud, cette année, le mercure est descendu à 18,5°C dans la même région.
Mais, observent-ils, si en 2004 le mercure était descendu à moins de 10°C durant la nuit, avec la température la plus basse (8,9°C) enregistrée à Arnaud, Mare aux Vacoas, pour mai 2016, la température la plus basse enregistrée durant la nuit était de 13,1°C le dimanche 29 mai à Vacoas. La station météo précise que l’hiver durera jusqu’au mois d’octobre.
 L’épisode de froid ressenti durant le mois de mai relèverait du fait que Maurice transitait d’une période assez chaude. D’autant que l’été 2015-16 aura été, selon les météorologues, l’un des plus chauds à Maurice, avec des températures de 2°C à 3°C supérieurs à la moyenne saisonnière. C’est la raison pour laquelle d’un régime plutôt chaud durant la première semaine de mai, en enregistrant des températures de 2°C à 4°C supérieurs à la moyenne, voire 6°C dans certaines régions, une chute soudaine du thermomètre s’est fait ressentir dans la deuxième semaine de ce mois. Qui plus est, ces chutes de température constantes ont duré deux à trois jours consécutifs, avant de retourner à la normale. C’est ce qui aurait provoqué un refroidissement constant de la surface de la terre et parallèlement du corps.
 Alizés associés à d’assez forts anticyclones
 Autre facteur qui aurait contribué à ce début d’hiver froid, c’est le vent fort, en l’occurrence des alizés associés à d’assez forts anticyclones qui évoluent au sud des Mascareignes, qui a persisté sur la région ces derniers jours, amplifiant la sensation de froid. Il s’avère par ailleurs que le taux de pluviométrie enregistré durant le mois de mai – même si légèrement déficient comparé à la moyenne saisonnière – a amplifié la sensation de froid en ce début d’hiver.
Cependant, selon la station de Vacoas, cette pluviométrie, avec un taux de 86% sur la moyenne, soit 127 mm au lieu de 148 mm sur l’ensemble de l’île, était concentrée principalement sur le plateau central et les versants est et sud. Entre le 1er et le 31 mai, c’est la région centre qui a enregistré le plus fort taux de pluviométrie, soit 112%, avec 226 mm sur le plateau central et 372 mm à Mare aux Vacoas (131%). Si les régions est et sud ont enregistré 157 mm (92%) et 185 mm (97%) respectivement, le Nord et l’Ouest ont étaient plutôt déficitaires en termes de pluviométrie avec seulement 39 mm (42%) et 10 mm (20%) respectivement.
Dans ses prévisions pour la saison hivernale 2016, la station de Vacoas avait prévu un hiver moins rude que l’an dernier, où les températures étaient déjà plus ou moins douces. Les nouvelles prévisions indiquent qu’outre un début d’hiver 2016 plutôt froid, on devrait s’attendre au cours des prochaines semaines à d’éventuelles baisses de température qui ne seront cependant aussi rudes et constantes que durant le dernier mois.
La première semaine de juin a été plutôt agréable, avec toutefois une chute du mercure la nuit, observe la météo. Celle-ci prévoit d’ailleurs que le thermomètre devrait afficher jusqu’à 12°C la nuit, notamment pour les mois de juillet et août, principalement sur les hauts plateaux et jusqu’à 14°C à Rodrigues.
Ainsi, durant ces deux mois, en raison de la transition normale des anticyclones évoluant au sud des Mascareignes, la pression centrale devrait atteindre 1040 hPa, ce qui occasionnera des périodes de vents forts et de froid. Contrairement à ce début du mois de juin, avec une température de 1,5 à 3°C supérieure à la moyenne saisonnière, notamment le week-end dernier, les prévisions météorologiques indiquent qu’à partir de ce mardi jusqu’à vendredi, on enregistrera un autre épisode de temps venteux et froid avec des minimales jusqu’à 13°C durant la nuit.