La station météorologique dispose d’outils modernes pour les prévisions et les météorologues sont formés par des instances internationales. Le radar offert par le gouvernement japonais entrera en opération en mars 2018. Les travaux dans ce sens débutent le mois prochain. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, en réponse à une question de Sudhir Seesungkur.
Le député de la majorité Sudhir Seesungkur a demandé au Premier ministre si la station météorologique avait le personnel et les équipements nécessaires pour travailler. Il voulait également connaître les mesures prises pour rétablir la confiance du public concernant les prévisions de la station.
Dans sa réponse, le PM a indiqué que la station météorologique comptait un directeur, deux directeurs adjoints, trois Divisional Meteorologists et neuf météorologues. Deux autres recrues sont actuellement en formation et il est prévu d’en recruter cinq autres pour remplacer ceux qui seront à la retraite à l’avenir. Il a précisé que les météorologues sont détenteurs de postgraduate qualifications d’universités britanniques, françaises, australiennes et indiennes. Qui plus est, ils bénéficient de formations ponctuelles offertes par la World Meteorological Organization (WMO), entre autres. Il a ajouté que la station de Vacoas abrite également un centre de formation régional de la WMO.
Concernant la technologie, SAJ a souligné que le matériel utilisé est conforme aux standards de la WMO. La station de Maurice est certifiée ISO 9001-2015. Pour un meilleur suivi de la pluviométrie, particulièrement en période d’inondations, huit nouvelles stations pour recueillir les données ont été mises en place depuis mars 2015. Quatre autres sont prévues. La station est également équipée pour recevoir les images satellites des stations française et britannique dans la région ainsi que de l’European Centre for Range Weather Forecast, entre autres. De même, le matériel informatique a été upgraded cette année dans le cadre du programme Environment for Security in Africa, sous l’égide de l’Union africaine.
Sir Anerood Jugnauth a également rappelé que Maurice a bénéficié d’un grant de Rs 387 millions du gouvernement japonais pour l’installation d’un nouveau radar à Trou-aux-Cerfs. Les travaux débuteront en août prochain et seront complétés en mars 2018.
Concernant les prévisions, Météo Maurice se base sur ses observations à partir d’outils modernes, mais aussi des données fournies par les stations française et britannique dans la région ainsi que de l’European Centre for Range Weather Forecast, entre autres. Cependant, les effets du réchauffement de la planète donnent lieu à des phénomènes climatiques extrêmes et imprévisibles, bouleversant ainsi les prévisions météorologiques.