L’humidité refait son apparition. Ce sont là les conséquences du passage du cyclone tropical Bansi. Qui dit fort taux d’humidité dit également instabilités atmosphériques qui pourront provoquer des averses durant le week-end.
Les jours qui suivent le passage du cyclone, l’atmosphère est généralement humide et chaude. Si le temps sera ensoleillé dans la première partie de la journée d’aujourd’hui, le ciel deviendra graduellement nuageux dans l’après-midi avec des averses localisées et possibilités d’orages. La température maximale variera entre 26 et 28 ° Celsius sur les hauteurs et variera entre 30 et 33 ° Celsius ailleurs.
Bansi, pour sa part, continue à s’éloigner de Rodrigues vers le sud-est à une vitesse d’environ 20 km/h. À 16 heures, Bansi était centré en latitude 21,6 ° Sud et longitude 66,4 ° Est. Sa présence dans la région provoque des fortes houles sur la région. L’avis de forte houle en vigueur depuis jeudi a par conséquent été prolongé ce week-end. Des houles de l’ordre de 4 mètres, allant jusqu’à 7 mètres déferleront principalement sur les côtes est et sud. Face aux conditions qui prévalent, il est strictement conseillé de ne pas s’aventurer en mer. À Rodrigues, la mer est énorme avec des houles de l’ordre de 6 mètres au-delà des récifs et déferlant jusqu’à 8 mètres qui sont susceptibles d’inonder certaines régions du littoral à basse altitude. La Météo conseille à la population rodriguaise de rester loin des plages dans ces endroits.
Le vent soufflera du secteur sud de 25 km/h avec des rafales de l’ordre de 60 km/h aux endroits exposés. Le vent devrait s’affaiblir graduellement aujourd’hui. L’avis de vents forts a été enlevé hier après-midi.
La tempête tropicale modérée Chedza, baptisée hier matin par les services météorologiques malgaches, s’est intensifiée davantage durant la journée d’hier en une forte tempête tropicale. Elle évolue toujours dans le canal du Mozambique près de la côte ouest de Madagascar. À hier, d’après des modèles de prévisions, aucune menace cyclonique directe n’était envisagée pour Maurice. Toutefois, la présence de ce système devrait générer des houles vers le 20 et le 21 janvier alors qu’elle se trouvera au sud-est. Lorsque Chedza traversera Madagascar pour en sortir sur la côte est samedi soir, elle aura perdu de sa force. Mais une fois qu’elle aura regagné le bassin ouest de l’océan Indien, le système connaîtra une phase de réintensification, puisant son énergie dans des eaux très propices à son développement et des conditions environnementales dans l’ensemble très favorables. À partir du 18 janvier, elle devrait continuer à évoluer dans une direction du sud-est au stade de tempête tropicale modérée, ce qui l’éloignera des îles Mascareignes. Au-delà, elle devrait commencer à se dissiper.