La station météorologique nationale, assez conservatrice dans son approche, n’en a fait aucune mention dans son bulletin d’hier après-midi mais, le fait est que tant le centre météorologique régional de La Réunion (CMRS ) que les modèles numériques américains et européens (Eumet, GFS, NRL) prévoient qu’une zone de perturbation qui évolue entre le nord-est de Madagascar et l’ouest d’Agaléga va  se transformer très rapidement en cyclone si ce n’est pas déjà le cas à l’heure actuelle.
Selon le site Mtotec, la perturbation “va en s’intensifiant” et aussitôt le stade de dépression atteint, elle sera baptisée Bejisa ou Colin dépendant de la décision finale que prendra le centre météorologique malgache quant au nom à utiliser vu qu’un cyclone dans la région a déjà eu la dénomination Bruce. A hier après- midi (16 h), la perturbation tropicale se trouvait au point 9.3 ° Sud, 52.1° Est, soit à côté de l’ïle seychelloise de Farquhar, et  à mi-chemin entre Agaléga et l’île Malgache de Diego Suarez.  Sa distance de La Réunion était alors de 1315 kilomètres mais, la mauvaise nouvelle c’est que tout en gagnant en intensité elle descendait vers le sud à environ 7 kilomètres à l’heure. Sur cette trajectoire  Maurice et La Réunion sont gravement menacées dès les premiers jours de la nouvelle année.
Le déplacement de la perturbation et les prévisions de son développement durant les prochains jours  ont de quoi inquiéter Réunionnais et Mauriciens. Les modèles numériques et le Centre régional de La Réunion s’accordent en fait pour pronostiquer que Bejisa/Colin se dirigera en plein sur les îles-soeurs (Maurice/Réunion) et sera transformé en cyclone tropical mercredi vers 16 hres. Selon le CMRS, à 160 kilomètres de La Réunion (ce qui veut dire davantage plus près de Maurice), le météore pourrait commencer à diminuer d’intensité pour redevenir une forte tempête tropicale, comme ont tendance à faire beaucoup de cyclones qui traversent cette partie de  l’Océan Indien du nord au sud. Mais, il faudra encore s’attendre à des vents et pluies qui doivent inciter aux populations locales concernées de rester vigilantes. 
Si les projections du CMRS et des modèles numériques s’avéraient exactes, ce ne serait pas la toute première fois que La Réunion et Maurice se retrouveraient dans la tourmente cyclonique dès les premiers jours d’une nouvelle année. Le 1er et le 2 janvier 1979, le cyclone tropical Benjamine était passé entre les deux îles. Formé presqu’au même endroit que Bejisa/Colin, Benjamine avait longé la côte Nord-Est de Madagascar avant de bifurquer vers les îles-soeurs. A un moment donné, il devait atteindre le stage dangereux de cyclone tropical intense. Mais, fort heureusement, comme beaucoup de cyclones venant directement du nord au sud de l’océan Indien, Benjamine s’était considérablement affaibli en arrivant dans les parages de Maurice.
Il n’y a plus qu’à croiser les doigts  pour que ce scénario se répète.