La fin de 2013 et le début de la nouvelle année risquent d’être très humides. Le temps sera en effet marqué par de fortes averses qui s’abattront sur l’île en début d’année, avec un réveillon placé sous le signe de la pluie. Déjà, à partir de ce dernier week-end de l’an, l’on devra s’attendre, durant les après-midi, à des pluies localisées, causées par les effets de brises de mer.
La station météorologique de Vacoas innove en diffusant à la presse des informations cruciales à l’approche des fêtes de fin d’année, mais surtout face au danger potentiel que peuvent représenter des événements météorologiques qui sont susceptibles d’affecter nos îles durant les prochains jours. À titre préventif, la Météo donne un aperçu de la situation pour les prochain jours afin de prévenir contre les risques. D’abord, les après-midi qui se succéderont à partir de ce week-end, seront marqués par des averses localisées dues à l’effet de brise de mer. Le temps à Maurice durant le week-end sera principalement influencé par l’activité convective des brises de mer, qui provoqueront des averses localisées au courant de l’après-midi.
Le mardi 31 décembre, jour où les Mauriciens seront occupés par les célébrations du dernier jour de l’an et les préparatifs du Nouvel an, les conditions atmosphériques deviendront plus instables, provoquant des épisodes de pluies, dont l’intensité pourra varier de modérée à forte. Des risques d’avoir des averses orageuses ce mardi ne sont pas exclus. Le début de la nouvelle année sera ainsi marqué par de fortes averses qui s’abattront sur l’ensemble de l’île et par un temps venteux, préviennent les services météorologiques, qui surveillent également de très près une zone de basse pression à l’Ouest d’Agaléga. « A huge area of low pressure associated with a monsoon trough will be established gradually over our region including Agalega, East coast of the Malagasy Republic and the Mascarene islands », indique la Météo. L’activité convective dans cette zone devrait en effet se renforcer progressivement, comme l’indiquent également d’autres modèles numériques et centres régionaux de météorologie. La station météorologique de Vacoas entrevoit la possibilité de la formation d’une dépression tropicale en fin de semaine. Si ce système atteint le stade de baptême, il devrait prendre le nom de “Bejisa”, prénom masculin choisi par le Swaziland.
Compte tenu de la situation, la population est invitée à se tenir régulièrement au courant des bulletins et communiqués de la Météo.