Les changements climatiques ont entraîné dans leurs sillages des phénomènes extrêmes de météorologie dans le monde. Maurice n’y a pas échappé, avec les inondations que nous avons connues en mars 2013. La station météorologique de Vacoas n’écarte pas la possibilité que pareille situation se reproduise.
La forte chaleur et le taux élevé de l’humidité atmosphérique sont favorables à la formation de nuages à caractère orageux. C’est ce qui explique que le pays a connu une bonne pluviométrie jusqu’à présent. En décembre 2014, cette abondance de pluie à courte échéance a causé des accumulations d’eau dans certaines régions. Ce scénario devrait se répéter, selon Premchand Goolaup, assistant directeur de la station météorologique de Vacoas.
Depuis la fin de l’année dernière, la station de Vacoas a noté que la température a été élevée pendant plusieurs jours consécutifs, même sur les hauts plateaux comme Vacoas et Curepipe. Le mercure a affiché une température supérieure à la moyenne saisonnière dans toutes les régions, oscillant entre 30°C sur les hauts plateaux et 35°C sur les zones côtières et ailleurs. Cela représente une hausse de 2°C à 3°C sur la moyenne. Les mois d’octobre à décembre 2014 ont été les plus chauds.